LAB chrysotile: les ex-employés entendus au ministère du Travail

Les ex-travailleurs ont pu partager leurs préoccupations avec... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les ex-travailleurs ont pu partager leurs préoccupations avec la ministre Agnès Maltais lors de son passage dans la région de l'amiante, samedi.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les ex-travailleurs de la mine d'amiante de Thetford Mines, dont certains sont sans emploi depuis que la société minière LAB Chrysotile a mis fin aux opérations en novembre 2011, ont obtenu une rencontre avec le ministère du Travail.

La rencontre doit avoir lieu dans les prochaines semaines, a fait savoir Luc Lachance, représentant syndical de la mine. Une rencontre que réclammaient les travailleurs depuis quelques temps.

Des dizaines d'entre eux ont d'ailleurs profité du passage d'Agnès Maltais, ministre du Travail, dans la région de l'amiante, samedi, pour lui faire part de leurs préoccupations. La ministre, en compagnie de son collègue des Transports Sylvain Gaudreault, confirmait la réfection de la route 112, entre Thetford Mines et Saint-Joseph-de-Coleraine. La ministre s'est entretenue avec eux en marge de la conférence de presse, en début d'après-midi.

Les travailleurs, appuyés par le Syndicat des Métallos, réclament un programme de soutien pour les employés qui n'ont toujours pas réussi à se trouver un nouvel emploi.

Selon Luc Lachance, sur les 350 ex-employés chez LAB Chrysotile, une centaine sont toujours confinés au foyer, incapables de se faire embaucher. La plupart ont plus de 55 ans, a-t-il précisé.

«On veut échanger à savoir de quelle façon le gouvernement peut aider la centaine de travailleurs», a-t-il expliqué. M. Lachance espère un programme d'aide qui soutiendra les travailleurs ciblés jusqu'à l'âge de 65 ans, jusqu'à ce qu'ils puissent toucher les pensions de vieillesse du fédéral et du provincial.

Peu après la fermeture de la mine en 2011, LAB Chrysotile avait annoncé que les régimes de retraite de ses ex-employés de Thetford Mines seraient fortement amputés.

La ministre Maltais a rappelé qu'un comité de reclassement avait déjà été mis sur pied pour aider les travailleurs à trouver du travail. Le gouvernement a également prolongé le programme d'aide offert aux travailleurs jugés invalides. Ces derniers touchent 1063 $ par mois.

Mme Maltais a par ailleurs écorché le ministre fédéral de Mégantic-L'Érable, Christian Paradis. Elle l'accuse d'être absent dans ce dossier.

Luc Lachance dit avoir parlé à M. Paradis il y a trois semaines. Ce dernier aurait laissé la porte ouverte pour une aide financière, à condition que le gouvernement provincial élabore un programme.

Des querelles que rejettent Luc Lachance. «Laissez vos chicanes de clocher et installons-nous à une table et essayer de régler des drames humains.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer