Legault toujours favorable aux PPP malgré le fiasco des haltes routières

Le chef de la Coalition avenir Québec, François... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Malgré le fiasco économique et juridique qu'est le PPP sur les haltes routières, François Legault maintient que la formule des partenariats public-privé doit demeurer une option pour l'État.

À son arrivée au caucus de ses députés, mardi, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) a refusé de condamner une formule que le libéral Jean Charest avait érigée en modèle pour construire et entretenir les infrastructures publiques.

Le leader de la CAQ a réagi à la manchette du Soleil annonçant que le Vérificateur général lancera, à la demande du ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, une enquête sur le PPP portant sur les sept aires de service que Québec avait confiées à la firme Aires de sercice Québec, en 2008.

«Je n'ai rien contre le concept des PPP, a insisté M. Legault. Partager le risque avec le privé, je n'ai rien contre ça», a commenté celui qui s'est d'abord fait connaître comme homme d'affaires avant de se lancer en politique.

«Ce n'est pas toujours la meilleure formule, surtout dans les grands projets», a nuancé le caquiste en faisant référence à un autre dossier chaotique, le CHUM, le Centre hospitalier universitaire de Montréal. «Il ne faut pas être dogmatique», a-t-il prévenu.

«Il s'agit de voir comment cela a été organisé. Quand on peut mieux contrôler les coûts, en passant les risques au privé, je pense qu'il y a des choses de bonnes là-dedans. [Dans le dossier des haltes routières], comment tout cela a été fait? Comment tout cela a été suivi? Il y a beaucoup de questions qui se posent.»

L'investigation que conduira le Vérificateur général vient «couronner» une série de déboires qui a frappé cette entente. Le gouvernement Charest avait d'abord dû injecter 3 millions $ dans le PPP, quelques mois après la signature d'un contrat le protégeant contre tout dépassement des coûts.

En mai 2012, le promoteur, Aires de service Québec, a déposé une poursuite de 14 millions $ contre l'État, pour non-respect de l'entente, poursuite qui a grimpé récemment à 55 millions $. En outre, la compagnie s'est placée sous la loi sur la protection des faillites, en janvier et, depuis, Québec assure la gestion des installations.

Par erreur, Le Soleil a mentionné que c'est la firme Immostar qui a eu recours à la protection de la loi sur les faillites. Cette compagnie agissait comme gestionnaire des emplacements pour le compte d'Aires de service jusqu'au moment où cette dernière a entrepris ses démarches devant les tribunaux.

Le président d'Immostar, André Pelchat, a publié un communiqué de presse pour préciser que l'entreprise ne ressent aucun impact de la procédure entreprise. Il a, par contre, endossé la décision du gouvernement Marois d'inviter le Vérificateur général à «faire toute la lumière sur la situation».

Le porte-parole d'Aires de service, David Cannon, s'est aussi dit «extrêmement heureux» que le Vérificateur se saisisse du dossier. «Nous n'avons rien à cacher. Nous aurons peut-être des explications» aux questions que soulève le promoteur.

M. Cannon a indiqué que c'est à la demande du gouvernement, alors libéral, qu'Aires de service a été créé pour être seul redevable à l'État. Il a réaffirmé que Québec a failli à ses obligations de payer un loyer, comme convenu, selon lui, pour des locaux servant au gouvernement et négliger de verser des bonis prévus dans l'entente contractuelle.

La cause sera entendue dans trois mois, a laissé entendre M. Cannon. Quelle que soit la conclusion, il a écarté que la compagnie récupère le dossier des haltes routières. «Notre expérience avec le PPP gouvernemental, c'est fini.» David Cannon a indiqué qu'un juge a donné à la firme le droit de résilier le contrat pour les haltes routières.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer