Québec met 1 million $ pour favoriser l'entrepreneuriat

Pour la directrice générale de l'École d'Entrepreneurship de... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Pour la directrice générale de l'École d'Entrepreneurship de Beauce, Mme Nathaly Riverin, Riverin, l'inscription au programme Élite de l'École d'Entrepreneurship de Beauce est une belle occasion pour les jeunes entrepreneurs d'être entourés par de grands noms du monde des affaires.

Le Soleil, Yan Doublet

Partager

Sur le même thème

Yves Therrien
Le Soleil

(Québec) Québec investit un peu plus de 1 million $ dans diverses mesures touchant l'entrepreneuriat pour augmenter le nombre d'entrepreneurs sur le territoire de la ville.

Alors que le taux de gens souhaitant devenir entrepreneurs au Québec est proche de 8 %, dans la ville de Québec, il est à 4,8 %. Dans une municipalité où les emplois sont en majorité dans la fonction publique et dans les grandes entreprises, le maire Régis Labeaume note qu'il faut faire plus d'efforts pour stimuler la jeunesse et pour faire vibrer la fibre entrepreneuriale qui mènera à la création de PME.

En conférence de presse, mercredi, accompagnée de la directrice générale de l'École d'entrepreneurship de Beauce, Nathaly Riverin, du président de SAGE - mentorat d'affaires, Jean Hamel, et du président de la Fondation de l'entrepreneurship, Alain Aubut, le maire affirmait que les sommes investies permettraient de créer de la richesse dans la ville en donnant un coup de pouce aux jeunes entrepreneurs.

La première mesure consiste à offrir 10 bourses d'études de 25000$ par l'entremise d'un concours visant à favoriser l'inscription des jeunes entrepreneurs au programme Élite de l'École d'entrepreneurship de Beauce, où la formation qui comprend 15 modules d'une durée de cinq jours coûte 55 000 $. Les détails pour s'inscrire à cette bourse sont à l'adresse ville.quebec.qc.ca/entreprendreici.

La Ville a déjà fait un boursier avec Jonathan Parent, qui a fondé l'entreprise numadn spécialisée en conseils stratégiques et expérience client sur le Web. Il est aussi cofondateur de l'événement Web à Québec. Pour lui, la bourse a été d'une grande aide, surtout que son entreprise est en démarrage. «C'est un gros coup de pouce qui aide à comprendre les erreurs à éviter en étant entouré des gens d'expérience en affaires, affirme-t-il. Ce n'est pas seulement une expérience académique, mais une expérience immersive, car j'étais loin du bureau pendant cinq jours par module de formation dans un milieu qui ne mise pas seulement sur le savoir-faire, mais aussi sur le savoir-être.»

Pour Mme Riverin, si les coûts semblent élevés au départ pour la formation, c'est une belle occasion pour les jeunes entrepreneurs d'être entourés par de grands noms du monde des affaires. «Une seule idée mise en pratique peut réorienter les plans d'affaires d'une entreprise en changeant la vision stratégique, précise-t-elle. Nous estimons que le retour sur l'investissement de cette formation est de 173 % en moyenne.»

Parmi les autres mesures, la Ville a conclu une entente de cinq ans avec un montant de 675 000 $, avec SAGE - mentorat d'affaires pour la coordination et la gestion du développement du mentorat d'affaires sur le territoire de la ville.

De plus, Québec a attribué un mandat à la Fondation de l'entrepreneurship pour la réalisation de portraits détaillés du dynamisme entrepreneurial dans la région de la Capitale-Nationale.

Avec l'aide de 105 000 $, la Fondation réalisera cette étude en 2013, en 2015 et en 2017 de manière à évaluer et à analyser le développement de l'entrepreneuriat à Québec. Cela permettra à la Ville de mesure l'effet de sa stratégie de développement économique.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer