Chantier maritime Davie: de retour à la cale sèche

Cecon compte trois navires sur les terrains du... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Cecon compte trois navires sur les terrains du chantier maritime dont les travaux de construction ont été complétés dans des proportions de 65 %, de 30 % et de 7 %.

Photothèque Le Soleil

Partager

Sur le même thème

(Québec) Après des semaines à peaufiner son plan de relance, Chantier Davie passe à l'offensive. Des centaines de travailleurs devraient être rappelés au cours des prochains mois pour relancer les activités du chantier maritime de Lévis.

Mercredi matin, des offres d'emplois sont publiées dans les journaux de Québec et sur des sites Web spécialisés dans le but de recruter de nouveaux travailleurs. Plusieurs dizaines de postes sont à combler. Ces derniers jours, Chantier Davie dit avoir rappelé une vingtaine de travailleurs au boulot. Mardi, une cinquantaine de personnes étaient au travail.

La firme Zafiro Marine, qui a mis la main sur le chantier Davie en novembre dernier, dit avoir reçu de son principal client, la société norvégienne Cecon, un premier paiement visant la reprise des travaux à Lévis. Cecon, qui dit avoir obtenu du financement pour une somme de 280 millions $US, compte trois navires sur les terrains du chantier maritime dont les travaux de construction ont été complétés dans des proportions de 65 %, de 30 % et de 7 %. Le grand patron de Zafiro Marine, Alex Vicefield, de passage mardi au chantier maritime, n'a pas voulu s'entretenir avec Le Soleil sur son plan de relance des activités au cours des prochains mois.

Premier bateau

Le porte-parole officiel de Chantier Davie, Pierre Bélanger de la firme National, a souligné que les échéanciers des travaux allaient se préciser au cours des quatre prochaines semaines avec l'embauche d'une centaine de travailleurs. «On pense que le premier navire de Cecon pourrait être mis à l'eau dès cet automne», a-t-il laissé entendre mardi.

Ce dernier croit qu'avec le premier paiement versé par le client Cecon, tout s'emboîtera rapidement. «Tout est finalisé. Les paiements vont donc se faire mensuellement à un rythme soutenu», a-t-il précisé.

Si tout se déroule comme prévu, le nombre de travailleurs devrait atteindre les 590 cet été sur le chantier maritime. Une éventuelle entente avec la Société des traversiers du Québec (STQ), pour la construction de deux traversiers, devrait elle aussi augmenter le nombre de travailleurs sur le chantier.

«La remise en activité d'un tel chantier est fort complexe et grâce à la bonne volonté et aux efforts de tous les intervenants, nous avons pu planifier soigneusement la reprise des opérations», a fait savoir pour sa part le président de Chantier Davie Canada, Alan Bowen.

Le président du Syndicat des travailleurs du Chantier Davie, Paul-André Brulotte, croit pour sa part que tout est en place pour redémarrer les activités à Lévis. «Je peux vous dire que l'on va en construire des bateaux ici au chantier. La machine se remet en marche», a-t-il dit.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer