CO2 Solutions en mission dans les sables bitumineux

Le président et chef de la direction de... (Photothèque Le Soleil, Laetitia Deconinck)

Agrandir

Le président et chef de la direction de CO2 Solutions, Glenn Kelly

Photothèque Le Soleil, Laetitia Deconinck

Partager

(Québec) Une entreprise de Québec, CO2 Solutions, se propose d'aller régler une partie des problèmes de pollution causés par l'exploitation des sables bitumineux de l'Alberta.

En effet, CO2 Solutions planche sur un projet de 7,5 millions $ qui met en vedette sa technologie de capture du carbone. Jeudi, le gouvernement du Canada a annoncé qu'il accordait une subvention de 4,7 millions $ à CO2 Solutions. Selon le ministre des Ressources naturelles, Joe Oliver, «la capture et séquestration du carbone réduit les émissions de gaz à effet de serre provenant de la production d'énergie et cet investissement atteste de notre engagement à explorer cette technologie et d'appuyer la croissance des compagnies canadiennes innovatrices en technologies propres qui génèrent des emplois, la croissance et la prospérité pour les Canadiens.»

Dans un communiqué, CO2 Solutions explique que les méthodes non conventionnelles de production du pétrole utilisées pour les sables bitumineux - tel que le drainage par gravité au moyen de vapeur - ont une empreinte carbonique un peu plus élevée que celle des procédés classiques.

«L'industrie et le gouvernement cherchent des moyens pour réduire les émissions produites par les sables bitumineux et la capture du carbone constitue l'option privilégiée. Or, le coût élevé des systèmes conventionnels de capture et séquestration du carbone empêche leur déploiement commercial à grande échelle. La technologie de CO2 Solutions réduit la barrière de coût en tirant avantage d'une enzyme naturelle puissante, l'anhydrase carbonique, qui régularise la gestion du CO2 dans tout organisme vivant. La technologie peut être adaptée aux systèmes de capture du carbone déjà existants et peut aussi être installée à de nouvelles sources d'émissions.»

En plus de l'aide financière d'Ottawa, CO2 Solutions a reçu, en octobre dernier, un coup de pouce de 500 000 $ du Climate Change and Emissions Management Corporation, un organisme indépendant de l'Alberta à but non lucratif qui a comme mandat d'élargir les connaissances sur les changements climatiques, de développer de nouvelles technologies propres et d'explorer des méthodes pratiques pour leur mise en place.

Pour le président et chef de la direction, Glenn Kelly, «ce projet démontrera la capacité de notre technologie à apporter une solution économiquement viable au défi environnemental crucial que doivent affronter les producteurs de sables bitumineux. De plus, les résultats de ce projet nous permettront aussi d'appliquer notre technologie à d'autres sources importantes d'émissions provenant de la combustion du gaz naturel, y compris les centrales électriques alimentées au gaz, dont le nombre est en croissance rapide.»

À la Bourse de Toronto, le titre de CO2 Solutions valait jeudi 10 ¢, en hausse de 3 ¢, ou de 43 %.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer