Québec autorise dans Charlevoix le plus grand parc éolien au Canada

Le gouvernement Marois a autorisé mardi lors du... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le gouvernement Marois a autorisé mardi lors du Conseil des ministres à Québec le projet Rivière-du-Moulin du promoteur privé EDF Énergies Nouvelles.

Photothèque Le Soleil

Partager

(Québec) Le gouvernement du Québec donnera le feu vert au promoteur EDF Énergies Nouvelles pour la construction du plus important parc éolien au pays d'une puissance de 350 mégawatts (MW) dans la région de Charlevoix, a appris Le Soleil.

Selon nos informations, le gouvernement Marois a autorisé mardi lors du Conseil des ministres à Québec le projet Rivière-du-Moulin du promoteur privé EDF Énergies Nouvelles. Cette décision était attendue depuis plusieurs mois.

Mercredi, personne au ministère de l'Environnement et du Développement durable n'a voulu commenter le dossier. Avant d'aller de l'avant, le projet doit d'abord recevoir l'autorisation du ministre Yves-François Blanchet. Ce qui devrait être fait une fois le décret ministériel publié d'ici une semaine dans la Gazette officielle du Québec.

Joint par Le Soleil, le porte-parole d'EDF Énergie Nouvelles se disait toujours mercredi en attente d'une décision favorable de Québec. «On espère recevoir une bonne nouvelle prochainement», a indiqué Daniel Giguère.

Filiale éolienne canadienne du géant énergétique français Énergie de France, EDF Énergies Nouvelles investira 800 millions $ d'ici 2015 pour ériger 175 éoliennes dans le secteur nord de Charlevoix et dans la réserve faunique des Laurentides. Une fois en activité, ce parc éolien sera le plus important au Canada.

Si tout se déroule comme prévu, une première phase (150 MW) du parc Rivière-du-Moulin entrera en service à la fin de 2014. Une autre phase (250 MW) est prévue pour décembre 2015.

Hydro-Québec paiera en moyenne 11,5 ¢ pour chaque kilowattheure produit par les éoliennes du parc Rivière-du-Moulin. Le promoteur EDF touchera directement pour sa part 9,05 ¢ du kilowattheure.

Dossier complexe

Il faut savoir que le projet d'EDF Énergies Nouvelles a fait l'objet d'une étude l'an dernier du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE). Un rapport du BAPE a été déposé au ministère de l'Environnement au début juillet avant d'être rendu public le 31 août.

Dans son rapport, le BAPE soulignait notamment l'importance de protéger l'habitat de la grive de Bicknell sur le futur site du parc éolien d'EDF. La grive de Bicknell est un oiseau inscrit sur une liste des espèces menacées.

Le rapport du BAPE signalait notamment que le déplacement de 19 éoliennes serait une solution pour respecter et protéger l'habitat de cet oiseau.

Chez EDF Énergies Nouvelles, on soutient que le déplacement de trois éoliennes sera nécessaire après des pourparlers avec le ministère de l'Environnement.

Le projet d'EDF rencontrait également un autre problème, soit celui de la couverture radar du transport aérien.

À cet effet, le rapport du BAPE soulevait le risque d'un aveuglément possible sur 20 degrés pour les contrôleurs aériens. Ces derniers seraient alors incapables de repérer rapidement un appareil arrivant de l'ouest (Québec ou Montréal) par les principaux couloirs aériens. À ce sujet, le promoteur dit avoir obtenu une entente satisfaisante avec le ministère de la Défense nationale à Ottawa.

Retombées

Selon l'Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER), les retombées de l'industrie éolienne au Québec demeureront importantes avec l'autorisation du projet d'EDF dans Charlevoix.  «Ça ne pourra pas nuire certainement à l'économie québécoise», a fait savoir mercredi le président Jean-François Samray.

Les données compilées par l'AQPER font état en ce moment de 4000 emplois liés à la filière éolienne au Québec, dont 1000 situés en Gaspésie. L'AQPER a d'ailleurs bon espoir de voir Hydro-Québec annoncer bientôt un nouvel appel d'offres d'un bloc de 700 MW d'énergie éolienne réservé exclusivement aux nations amérindiennes et aux municipalités.  «Il faut poursuivre les appels d'offres pour ne pas freiner l'élan de cette filière au Québec», a souligné M. Samray.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer