Un centre de congrès multifonctionnel au Mont-Sainte-Anne serait viable

Partager

Gilbert Leduc
Gilbert Leduc
Le Soleil

(Québec) L'implantation d'un centre de congrès multifonctionnel en villégiature au Mont-Sainte-Anne (MSA) attirerait 19 000 clients dès sa première année d'existence. Ce nombre pourrait atteindre jusqu'à 42 500 visiteurs à la conclusion de la sixième année d'opération de cet équipement dont les coûts sont estimés à plus de 20 millions $.

Tel est l'un des constats établis par la firme Horwath HTL Consultants qui vient de réaliser une étude de marché pour le compte de la Corporation de développement des centres aquatiques et de congrès du Mont-Sainte-Anne-Côte-de-Beaupré sur la viabilité économique de la construction d'un centre de congrès multifonctionnel de 34 000 pieds carrés pouvant accueillir jusqu'à 600 participants. Plusieurs facteurs plaident en faveur de l'établissement d'un centre de congrès multifonctionnel en villégiature au Mont-Sainte-Anne dont la performance économique de la région de Québec, l'amélioration de la desserte aérienne et la présence à proximité d'infrastructures récréative et hôtelière d'importance. «En nous dotant d'un équipement de taille importante pour accueillir une clientèle qui souhaite vivre une expérience en villégiature, nous pourrions permettre à la région de Québec de s'ouvrir sur un autre marché», a indiqué, lundi, le maire de Beaupré et président de la Corporation de développement des centres aquatiques et de congrès, Michel Paré. «Ce nouveau centre de congrès multifonctionnel en villégiature serait d'ailleurs le plus important du genre au Québec.»

En rendant publics, lundi, les résultats de l'étude de marché, la corporation a insisté pour dire que la réalisation de ce projet d'envergure n'allait pas se réaliser par l'intervention de la bonne sainte Anne. Il dépend de la mobilisation des acteurs économiques et politiques de la Côte-de-Beaupré. «Nous avons tous un rôle important à jouer», a insisté le président du CLD de la Côte-de-Beaupré, Daniel Robitaille. «Le projet est structurant pour la région, mais il est de notre responsabilité de réunir tous les éléments gagnants. Cela passe par la mise en place d'un mécanisme de partage des coûts entre les différents partenaires privés et publics qui bénéficieraient des retombées économiques de cette infrastructure.»

Rappelons que la Corporation de développement des centres aquatiques et de congrès du Mont-Sainte-Anne-Côte-de-Beaupré a également planché, ces derniers mois, sur un projet de parc aquatique intérieur au pied de la montagne.

En septembre dernier, des investisseurs privés ont entrepris des négociations préliminaires avec le propriétaire du Mont-Sainte-Anne, Resorts of the Canadian Rockies, pour faire l'acquisition des terrains nécessaires à la construction d'un parc aquatique intérieur de 50 millions $.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer