La situation mondiale sous la loupe de Clément Gignac

Depuis son arrivée à l'Industrielle Alliance, Clément Gignac... (Photo Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Depuis son arrivée à l'Industrielle Alliance, Clément Gignac a replongé dans l'étude minutieuse de la conjoncture économique mondiale. Il a renoué avec ses contacts à travers la planète pour prendre le pouls de ce qui se passe sur le terrain et de ce qui se trame dans les officines gouvernementales.

Photo Le Soleil, Erick Labbé

Partager

Gilbert Leduc
Gilbert Leduc
Le Soleil

(Québec) À titre de porte-parole de l'Industrielle Alliance sur les grandes questions économiques, Clément Gignac a l'impression de renouer avec ses premières amours. Ou de retomber dans ses vieilles pantoufles...

 

 

 

 

Alors qu'il était économiste en chef de la Banque Nationale, il était l'un des observateurs les mieux éclairés de la situation économique mondiale. Dès 2006, par exemple, il voyait se dessiner une récession aux États-Unis. «Beaucoup trop de gens ont acheté des maisons ces derniers temps sans en avoir les moyens», exposait-il au Soleil en commentant les statistiques montrant que le marché immobilier était en chute libre. «Pour eux, ça commence à venter fort et cela pourrait entraîner le reste de l'économie vers le bas.»

Depuis son arrivée à l'Industrielle Alliance, M. Gignac a replongé dans l'étude minutieuse de la conjoncture économique mondiale. Il a renoué avec ses contacts à travers la planète pour prendre le pouls de ce qui se passe sur le terrain et de ce qui se trame dans les officines gouvernementales. Siégeant déjà depuis quelques années au comité sur la compétitivité du Forum économique mondial au sein duquel il échange avec des spécialistes internationaux, Clément Gignac vient d'en être nommé président.

États-Unis: éclaircie à venir

En jetant un oeil sur la situation aux États-Unis, M. Gignac se montre «relativement optimiste». Le ciel devrait se dégager une fois que la préoccupation liée au précipice fiscal aura disparu du décor. «La deuxième moitié de 2013 devrait être assez forte.» Le secteur immobilier s'est ressaisi, le bilan des ménages s'est assaini, les profits des entreprises privées sont au rendez-vous et la politique monétaire de la Fed demeure «très accommodante». L'optimisme est également de mise sur les marchés boursiers. «Les fondamentaux s'améliorent. Évidemment, les rendements n'atteignent pas les niveaux des belles années, mais ils progressent dans la bonne direction.»

Europe: pente abrupte

En Europe, la situation est nettement moins encourageante. «Les Européens ne sont pas sortis de l'auberge!» résume l'économiste qui ne voit pas comment la situation finira par se rétablir sans l'imposition de nouvelles restrictions budgétaires qui toucheront les programmes sociaux et qui feront mal à la population. «Il existe une volonté très forte de maintenir l'euro, mais la pente assurant le redressement financier de certains pays est abrupte. Pendant combien de temps l'Allemagne et la France voudront soutenir des pays comme la Grèce et l'Espagne? La population sera-t-elle suffisamment patiente pour accepter les sacrifices qui lui sont imposés?»

Chine: pas d'inquiétude

Du côté de la Chine, il n'y a pas lieu de paniquer même si le taux de croissance passe de 9 % à 7,5 %. «La croissance chinoise a été surtout liée, ces dernières années, aux exportations. Aujourd'hui, l'économie chinoise est en transition. L'accent est placé du côté de la consommation interne. Il n'y a pas de raison de s'inquiéter. L'inflation demeure sous contrôle.»

Canada: croissance de 2 %

Dans le cas du Canada, Clément Gignac prédit un taux de croissance de 2 % en 2013. Rien d'extraordinaire, mais rien d'inquiétant non plus. Selon lui, il faut garder l'oeil sur la demande et sur les prix des matières premières. Il ne faudrait pas que les investisseurs étrangers commencent à reporter leur projet de développement dans les sables bitumineux, par exemple. «Cela amènerait une correction sur le dollar», note Clément Gignac qui croit que la valeur à long terme du huard devrait se situer entre 0,90 $ et 0,92 $.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer