Moteurs des tanks Leopard 2: contrat pour une usine de Québec

Le ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney (à... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney (à gauche), a fait l'annonce du contrat hier au nom de son collègue Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale, à l'usine de Wajax Systèmes de Puissance située dans le parc industriel Colbert.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

(Québec) L'usine de Québec de la firme canadienne Wajax Systèmes de Puissance vient de signer une entente de 10,16 millions $ sur trois ans avec le gouvernement du Canada pour la préparation et la remise en état des moteurs du parc de tanks Leopard 2 des Forces canadiennes.

Le ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney, en a fait l'annonce vendredi au nom de son collègue Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale, à l'usine située dans le parc industriel Colbert. Le contrat comporte deux options de prolongation d'un an, ce qui pourrait amener sa valeur totale à 22,09 millions $.

Le directeur général des opérations de Wajax pour l'est du Canada, Gilbert Dumas, a rappelé hier que l'entreprise était fournisseur du gouvernement canadien depuis 25 ans. Il s'agit toutefois d'un premier contrat pour l'entretien des moteurs de chars d'assaut Leopard 2, l'usine s'étant surtout concentrée sur l'entretien des moteurs de blindés légers par le passé.

Présentement, les Forces canadiennes possèdent 60 chars Leopard 2, un chiffre qui est appelé à augmenter à 82 sous peu, indique le capitaine Yves Bouffard, gérant du cycle de vie du parc de véhicules Leopard.

«Il y avait une vingtaine de ces chars en Afghanistan et ils sont tous rentrés au Canada depuis un an. Il y a beaucoup de travail à faire afin qu'ils soient prêts pour une prochaine mission», explique le capitaine Bouffard, soulignant que les véhicules avaient été mis à rude épreuve au cours des cinq années passées en sol afghan.

Conditions extrêmes

«Ce sont des conditions extrêmes. Les chars roulaient quotidiennement, il faisait extrêmement chaud et avec la roche, le sable, ça devient très dur pour l'équipement», poursuit-il. C'est là qu'entre en jeu l'expertise des travailleurs québécois de Wajax, qui est la seule entreprise au Canada dûment autorisée à faire l'entretien des moteurs des Leopard 2 par le fabricant allemand Motoren und Turbinen-Union Friedrichshafen.

«Grâce à ce contrat, le travail ne manquera pas pour les spécialistes canadiens qui s'occuperont de la révision et de l'entretien pendant de nombreuses années. Notre gouvernement remplit les promesses en fournissant aux Forces canadiennes les outils dont ils ont besoin, tout en s'assurant que l'industrie canadienne en tire profit», a pour sa part commenté le ministre Blaney.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer