Difficile recrutement de la main-d'oeuvre dans Chaudière-Appalaches

À l'occasion du changement de garde à la...

Agrandir

À l'occasion du changement de garde à la direction générale de Développement PME Chaudière-Appalaches, le président du conseil d'administration de l'organisme, Pierre-Maurice Vachon, et le «dragon» Dany Vachon ont entouré le directeur général sortant, Michel Gilbert, et son successeur, Daniel Voyer.

Partager

Gilbert Leduc
Gilbert Leduc
Le Soleil

(Québec) «Pour avoir les talents, il faut être capable de les payer!» Voilà l'un des derniers messages livrés par le directeur général de Développement PME Chaudière-Appalaches, Michel Gilbert, qui part à la retraite.

Mardi, l'organisme de développement économique a annoncé que Daniel Voyer, un bachelier en génie mécanique qui a travaillé au sein de leur organisation au cours des trois dernières années, allait prendre la relève.

«Nous avons un double problème dans la Chaudière-Appalaches. Nous avons un problème d'attraction et un problème de rétention de la main-d'oeuvre. Si nous avons un très faible taux de chômage - il était de 4 % en octobre -, c'est parce que la population active sort de la région. À part la région de Lévis, la situation est désastreuse», a affirmé M. Gilbert en signalant que les PME manufacturières n'avaient plus le choix. «Elles doivent proposer une rémunération adéquate, de bonnes conditions de travail et un milieu de vie intéressant, sinon les bons candidats ne viendront pas.»

La recherche des meilleurs talents doit être le leitmotiv des entreprises, a insisté Daniel Voyer. Un peu comme l'affiche l'imprimerie Solisco sur la façade de ses installations à Scott, situées le long de l'autoroute Robert-Cliche : «Recherche hommes et femmes d'exception.» Daniel Voyer suggère même aux dirigeants de PME de laisser un poste vacant tant et aussi longtemps que le candidat idéal ne se pointera pas à la porte de l'entreprise.

Recruter parmi la jeune génération

Et les bons candidats, les PME pourront les recruter parmi la jeune génération, a laissé entendre l'homme d'affaires Dany Vachon, qui a participé, l'an dernier, à l'émission Dans l'oeil du dragon à Radio-Canada. Conférencier invité de Développemennt PME Chaudière-Appalaches, celui qui préside une société, Impera Advisory, qui conseille les entreprises à forte croissance a parcouru le Québec pour découvrir que beaucoup de jeunes ont la fibre entrepreneuriale.

«Il faut les encourager non seulement à démarrer leur entreprise, mais aussi à reprendre les compagnies qui, demain, deviendront disponibles à la suite du départ à la retraite des entrepreneurs les plus âgés et les amener à un autre niveau de leur développement», a soutenu le «dragon».

Pour le président du conseil d'administration de Développement PME Chaudière-Appalaches, Pierre-Maurice Vachon, la mondialisation a «bousculé les habitudes» des entrepreneurs qui, plus que jamais, doivent explorer de nouveaux horizons et adopter de nouvelles façons de faire. Daniel Voyer a insisté sur la nécessité d'essayer de dissocier la région de sa traditionnelle étiquette de sous-traitant.

«Il faut s'orienter vers le développement de produits propriétaires, et pour y arriver nous devons compter sur les transferts technologiques pour apporter une valeur ajoutée à ce que nous produisons», a martelé le nouveau directeur général de l'organisme dont la mission est d'accompagner les PME manufacturières à devenir des entreprises rentables, performantes et compétitives sur les marchés internationaux.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer