Budget Marceau: les contribuables ont «déjà fait un très gros effort»

Partager

(Québec) L'atteinte de l'équilibre budgétaire exigera des «efforts importants», mais les contribuables ont déjà suffisamment mis la main à la pâte, affirme le ministre des Finances, Nicolas Marceau.

Lundi, le grand argentier du Québec a exhibé avec fierté ses nouvelles chaussures, en conformité avec la tradition prébudgétaire. Des souliers achetés chez Aldo, une entreprise québécoise, a insisté le ministre des Finances.

«Tout le monde doit faire son effort», a lancé M. Marceau, assis derrière son bureau du ministère, rue Saint-Louis. Mais «les contribuables ont déjà fait un très gros effort, au cours des dernières années, dans le cadre du retour à l'équilibre du gouvernement précédent. Les contribuables ont eu à subir des hausses importantes de taxes et de tarifs».

Le ministre Marceau déposera mardi son premier budget à l'Assemblée nationale. L'exercice qui couvrira l'année financière 2013-2014 doit permettre le retour au déficit zéro.

«Vous savez que l'année qui vient, c'est l'année la plus difficile d'une certaine façon, a commenté M. Marceau. C'est celle où on atteint l'équilibre budgétaire pour la première fois [depuis 2008-2009]. C'est une année qui exige des efforts importants. Mais vous allez voir qu'on y parvient selon moi d'une façon très équilibrée, très raisonnable, très intelligente.»

Le dépôt d'un budget automnal est rendu nécessaire par l'écart sans cesse croissant qui se creusait entre les revenus et les dépenses de l'État, affirme le ministre des Finances. Rectifier le tir dès maintenant permettra de rétablir un contrôle plus serré rapidement, ajoute-t-il.

La situation financière et l'explosion des coûts dans certains projets d'infrastructure entraîneront nécessairement des reports. «On a fait des choix», dit le ministre Marceau, sans ouvrir davantage son jeu. «On ne peut pas tout faire dans la même année. On ne peut pas réaliser tout ce qu'on voudrait. Mais on en réalise beaucoup. Et avec le temps, on parviendra à réaliser tout ce qu'on s'était engagé à faire.»

Dans le budget 2013-2014, on s'attend aussi au dévoilement d'un nouveau régime de redevances minières, à une hausse des impôts pour les contribuables dont le revenu dépasse les 100 000 $ et à des mesures pour financer les nouvelles places en garderie et les soins à domicile, ainsi que l'annulation de la hausse des droits de scolarité.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer