Industrielle Alliance: une année obscurcie par les taux d'intérêt

Le rendement des capitaux propres aux actionnaires de... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le rendement des capitaux propres aux actionnaires de l'Industrielle Alliance a chuté à 4,7 % pour 2011 par rapport à 12,8 % en 2010.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Louis Tanguay

Louis Tanguay
Le Soleil

(Québec) Une perte nette de 81,2 millions$ au quatrième trimestre de 2011 a fait fléchir le bénéfice net de l'Industrielle Alliance pour l'ensemble de 2011 à 103,3 millions$, comparativement à 253,4 millions$ pour l'année précédente.

Sur une base par action diluée et ajustée, le profit de 2011 a été de 1,19 $ contre 3,01 $ un an plus tôt et la perte des trois derniers mois a été de 0,90 $.

Le rendement des capitaux propres aux actionnaires a chuté à 4,7 % pour 2011 par rapport à 12,8 % en 2010.

Ces résultats sont attribués par la direction à une conjoncture «extrêmement difficile pour les marchés boursiers, mais plus particulièrement pour les taux d'intérêt à long terme».

Pour tenir compte de cela, la direction a dû renforcer de 152,3 millions$ ses provisions en décembre, retranchant cette somme de ses bénéfices.

En excluant ces changements, «notre bénéfice se compare très bien à celui de l'an dernier qui avait été notre meilleure année jamais enregistrée», a précisé dans son commentaire le président et chef de la direction, Yvon Charest.

Au cours d'une conférence téléphonique avec les analystes financiers, il a dit s'attendre à ce que les taux d'intérêt demeurent bas tout au long de 2012.

Indications prospectives

Avec son état-major, il a toutefois soutenu les indications prospectives selon lesquelles le bénéfice net par action de l'assureur devrait remonter dans la fourchette 2,50 $ à 3,10 $ pour la nouvelle année.

La société a par ailleurs révisé à la baisse ses prévisions pour le rendement des capitaux propres, indiquant une nouvelle fourchette cible entre 9 % et 11 %, au lieu de 12 % à 14 %, il y a un an.

Quant au ratio de solvabilité de la société, la direction entend le maintenir entre 175 et 200 %. Il s'élevait à 189 % au 31 décembre 2011, comparativement à 202 % un an plus tôt.

Année après année, l'assureur de la Grande Allée Ouest a néanmoins enregistré une progression de son actif sous gestion (+ 6 %) et de ses ventes dans presque tous ses secteurs d'activité (+ 4 % sur l'ensemble des primes et dépôts).

Le conseil d'administration a maintenu le dividende trimestriel à 24,5 ¢ par action.

À la suite de l'annonce, le titre de la société (IAG) a chuté de 1,50 $ à la Bourse de Toronto, hier matin, par rapport à la fermeture de jeudi. Il a cependant terminé la journée à 26,12 $, en baisse de 0,39 $ par rapport à la veille.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer