Le troisième colloque annuel du Technocentre éolien portera sur la compétitivité

Sur le même thème

Gilles Gagné, collaboration spéciale
Le Soleil

(Carleton) Le troisième colloque annuel du Technocentre éolien, qui se déroulera du 2 au 4 juin au Centre de congrès de Carleton, portera sur la compétitivité de la filière éolienne québécoise, une condition essentielle dans un contexte mondial en ébullition.

Plusieurs des grands joueurs canadiens et mondiaux y seront présent, dont les turbiniers allemands Enercon et Repower, de même que la firme américaine General Electric et le turbinier québécois AAER.

«Clairement, il faut positionner le Québec au-delà du troisième appel d'offres d'Hydro-Québec. Nous voulons une pérennité pour cette industrie. Nous avons la capacité d'exporter», souligne Frédéric Côté, directeur du Technocentre éolien, dont le siège social est situé à Gaspé.

Le Technocentre éolien veut d'abord s'assurer que l'État et Hydro-Québec continueront de miser sur l'énergie du vent quand les parcs éoliens des appels d'offres de 1000, de 2ß000 et de 500 mégawatts seront réalisés.

D'autre part, l'organisme désire que l'industrie domestique puisse profiter de la croissance internationale de l'énergie éolienne.

«Nous sommes compétitifs. Aux États-Unis, il y a la «stratégie Obama», au Québec, il y a le Plan Nord, avec un potentiel éolien formidable. Le Québec a une position de pionnier. La planète utilise les énergies vertes comme moteur de relance économique. C'est à la sortie de la crise que nous vivrons une compétition très forte, parce que plusieurs pays voudront développer leur industrie éolienne», analyse M. Côté.

Les dernières années montrent que chaque gain de 1 % du produit intérieur brut se traduit par une augmentation égale de la consommation d'énergie.

«Si on veut maintenir le rythme et le confort, on aura besoin d'énergie. Pour protéger la capacité de la planète à supporter cette croissance, ces énergies doivent être vertes», insiste Frédéric Côté.

Les conférences présentées à Carleton porteront principalement sur l'innovation des procédés et le développement de l'expertise, sur la chaîne d'approvisionnement, puis sur la recherche et le développement.

«J'invite les gens qui ont intérêt pour le développement éolien et pour le développement économique au sens large à venir. Des joueurs d'envergure internationale seront là. C'est le colloque de toute l'industrie québécoise. C'est un moment pour échanger», conclut M. Côté.

Le mandat du Technocentre éolien est de développer une filière québécoise compétitive en passant par la Gaspésie et la MRC de Matane, la région désignée pour concentrer ce développement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer