Les affaires express

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Les grandes banques résisteraient à une crise grave

Les géants bancaires américains apparaissent «bien capitalisés» et résisteraient à une grave crise financière même s'ils devaient accuser des pertes importantes, a affirmé jeudi la Réserve fédérale (Fed), à l'issue de la première étape des tests de résistance annuels. C'est ce qu'a affirmé le gouverneur de la Fed, Jerome Powell, en conclusion de cette première phase générale de tests effectués sur 34 grandes banques. Une deuxième phase dira le 28 juin si, individuellement, certaines banques ont échoué à maintenir les niveaux de capitaux requis en cas de crise. Ces tests, dont c'est la septième édition, ont été mis en place par la loi Dodd-Frank après la tempête financière de 2008 pour s'assurer que les géants bancaires qui présentent des risques «systémiques» en cas de crise sont suffisamment capitalisés. La crise de 2008 avait été due à l'effondrement du secteur immobilier et plus particulièrement des prêts immobiliers à risque «subprime». Les résultats de ces tests interviennent au moment où l'administration Trump est en pleine offensive anti-régulation et pourraient servir d'arguments aux banques, qui réclament un desserrement de la règlementation. La Fed annoncera mercredi les résultats individuels des banques, qui détermineront si elles peuvent redistribuer les liquidités envisagées (dividendes, rachats d'actions, acquisitions...) à leurs actionnaires.  AFP

***

Les primes aux autos électriques seraient inefficaces

Subventionner l'achat de voitures électriques au Canada est la façon la moins efficace et la plus coûteuse de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), selon une étude de l'Institut économique de Montréal publiée jeudi. «C'est tout simplement du gaspillage», affirme Germain Belzile, l'un des auteurs de cette étude, qui s'est penché sur les politiques adoptées par le Québec et l'Ontario pour stimuler la vente de ces véhicules. Le gouvernement du Québec s'est fixé l'objectif d'avoir un million de véhicules électriques et hybrides sur les routes d'ici 2030, contre moins de 6000 actuellement. L'Ontario a proportionnellement le même objectif, selon l'étude. Ces objectifs ne permettraient d'éliminer que 3,6 % des émissions actuelles de GES du Québec et que 2,4 % de celles de l'Ontario, selon M. Belzile. Or ces provinces se sont fixé pour objectif de réduire d'environ 37 % leurs émissions de GES d'ici 2030, par rapport au niveau de 1990. Le gouvernement du Québec offre une prime de 8000 $ à l'achat d'un véhicule neuf électrique ou hybride, montant pouvant atteindre 14 000 $ en Ontario. AFP

***

SNC-Lavalin vend son siège social de Montréal

La firme d'ingénieurs SNC-Lavalin a annoncé jeudi avoir vendu son siège social montréalais et un terrain vacant adjacent pour environ 170 millions $. L'entente de cession-bail conclue avec Conseillers immobiliers GWL pour le compte de clients institutionnels permet à SNC de louer l'immeuble de 21 étages pendant 20 ans. L'immeuble du centre-ville montréalais, sis boulevard René-Lévesque Ouest, fait l'objet d'»importantes rénovations» qui visent à moderniser ses espaces de travail. SNC-Lavalin (TSX:SNC) avait indiqué en novembre qu'elle cherchait à réduire ses coûts en vendant son siège social et en regroupant ses activités dans un moins grand nombre d'immeubles. Le chef de la direction de SNC, Neil Bruce, a répété jeudi, dans un communiqué, que SNC avait l'intention de conserver son siège social dans la métropole québécoise «pour les années à venir».  La Presse canadienne

***

Bourque : pas de production rentable sans stimulation

Il faudra des travaux supplémentaires avant d'espérer une production rentable d'hydrocarbures dans le secteur Bourque en Gaspésie, annonce Pétrolia. Une somme de 32 millions $ a été investie jusqu'ici dans le projet. L'analyse des données mesurées dans les deux puits horizontaux forés l'automne dernier démontre que du pétrole et du gaz sont présents, mais que la roche n'est pas assez perméable pour que les hydrocarbures s'écoulent naturellement de façon rentable. Pétrolia proposera à ses partenaires, Ressources Québec et Tugliq, de reprendre les tests puis d'étudier les options de «stimulation et de complétion». La stimulation désigne par exemple l'injection, la fracturation hydraulique ou le pompage, explique le porte-parole de l'entreprise, Jean-François Belleau. L'État québécois a investi 8,5 millions $ dans la dernière campagne de forage à Bourque.  Geneviève Gélinas (collaboration spéciale)




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer