Les affaires express

Un programme sur le mouvement coopératif à l'UQAR (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un programme sur le mouvement coopératif à l'UQAR

Dès cet automne, l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) offrira un programme court sur le mouvement coopératif. «Cette formation de premier cycle est unique en son genre au Québec», selon l'établissement. Le nouveau programme sera offert en partenariat avec la Coopérative de développement régional Bas-Saint-Laurent-Côte-Nord. Il s'adresse aux gens qui oeuvrent au sein de coopératives et d'organismes à but non lucratif. «Le modèle coopératif est très dynamique au Québec», souligne le doyen des études de l'UQAR, Frédéric Deschenaux. «Notre nouvelle formation vise à offrir aux travailleurs, aux professionnels, aux gestionnaires et aux membres de conseils d'administration la possibilité de suivre un cursus universitaire portant sur ce secteur d'activités sociale, économique et culturelle.» Les cours seront donnés en classe et diffusés par vidéoconférence. Johanne Fournier (Collaboration spéciale)

***

Un hôtel à Mont-Joli

Une esquisse du nouvel hôtel qui sera construit... (fournie par la Ville de Mont-Joli) - image 3.0

Agrandir

Une esquisse du nouvel hôtel qui sera construit à Mont-Joli.

fournie par la Ville de Mont-Joli

Les travaux de construction d'un hôtel débuteront cet automne à Mont-Joli. L'ouverture des portes est prévue à l'été 2018. L'établissement comportera 60 chambres, une piscine intérieure, des salles de réunion et un espace pour le service des déjeuners réservé à la clientèle. Lors de la séance du conseil municipal de Mont-Joli de lundi prochain, la Ville autorisera la vente de 57 037 pieds (17 385 mètres) carrés de terrains au promoteur du projet, Jean-Marie Lamontagne. «Il y a longtemps que nous travaillons à combler un service d'hébergement qui était manquant, entre autres pour la clientèle d'affaires, les touristes et les visiteurs lors des compétitions sportives de soccer ou de hockey», indique la mairesse de Mont-Joli, Danielle Doyer.  Johanne Fournier (Collaboration spéciale)

***

Lynne Roiter, première femme nommée à la tête de Loto-Québec

Lynne Roiter... (Loto-Québec) - image 5.0

Agrandir

Lynne Roiter

Loto-Québec

Aux commandes de Loto-Québec de façon intérimaire depuis la fin août, Lynne Roiter a été nommée mercredi présidente et chef de la direction de la société d'État, devenant du même coup la première femme à occuper ce poste. Sa nomination a été approuvée au terme d'une réunion du Conseil des ministres. Mme Roiter occupait la présidence depuis le 9 août, après que le président par intérim Simon Patenaude eut été admis à l'hôpital à la suite d'un incident cardiaque. Ce dernier a rendu l'âme le 28 octobre, à l'âge de 58 ans. Au cours de l'exercice 2016-2017, Mme Roiter a touché un salaire d'environ 254 000 $. La présidente du conseil d'administration, Hélène Fortin, a souligné, par voie de communiqué, que Mme Roiter était un «pilier» de l'organisation, qui a gravi les échelons au cours des trois dernières décennies. De son côté, Mme Roiter a dit avoir l'intention de «poursuivre le travail entamé» afin de «faire rayonner» l'offre de divertissement de la société d'État.  La Presse canadienne




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer