Guerre Québec-Montréal dans le taxi

Déjà en guerre contre Uber, les taxis de... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Déjà en guerre contre Uber, les taxis de Québec s'engagent maintenant dans une lutte contre Alexandre Taillefer et l'industrie montréalaise du taxi.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Déjà en guerre contre Uber, les taxis de Québec s'engagent maintenant dans une lutte contre Alexandre Taillefer et l'industrie montréalaise du taxi. Tandis que la métropole demande la création d'une nouvelle classe de taxis «amateurs», la capitale continue de réclamer un régime unique pour tous.

Baisse de revenus, baisse de la valeur des permis, pénurie de main-d'oeuvre, les problèmes sont nombreux et connus dans l'industrie du taxi depuis l'arrivée d'Uber dans le paysage québécois, il y a trois ans.

Or les propositions pour améliorer le sort des chauffeurs et des propriétaires ne font pas l'unanimité. En témoignent les mémoires tout juste déposés au Comité de modernisation de l'industrie du taxi, créé par le gouvernement du Québec dans la foulée du projet pilote d'Uber. 

Jeudi matin, le fondateur de Taxelco, Alexandre Taillefer, et le porte-parole du Comité provincial de concertation et de développement de l'industrie du taxi (CPCDIT), Guy Chevrette, ont dévoilé leurs demandes, faites conjointement avec le Regroupement des propriétaires de taxis de Montréal (RPTM). 

Ces acteurs, qui disent représenter un «consensus», proposent d'assouplir les règles d'utilisation des permis. Ceux-ci pourraient être loués plus facilement à très court comme à long terme et assignés à plusieurs voitures à tour de rôle. Un statut de taxi «amateur», avec formation écourtée pour le chauffeur et sans obligation d'obtenir une plaque d'immatriculation T, serait créé pour Uber ou d'autres intermédiaires fonctionnant exclusivement avec une application mobile. Les prix seraient revus en fonction des régions, avec possibilité d'offrir des rabais ou d'imposer des surcharges de plus ou moins 50 %. 

«Les règles sont pour tout le monde»

Pour le Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec (RITQ), largement majoritaire dans la capitale, ces propositions ne tiennent pas la route car elles confirmeraient la fin d'un modèle unique garantissant, selon ses membres, un revenu décent aux détenteurs de permis et un service de qualité aux consommateurs. 

«Nous pensons ici que le gouvernement a fait beaucoup de concessions à Uber. Ce n'est pas à l'industrie du taxi aujourd'hui de faire des concessions. Nous avons une industrie qui est respectée et qui veut continuer à l'être», a déclaré Abdallah Homsy, porte-parole du RITQ, en conférence de presse dans les locaux de Taxi Coop.

S'il rejette un modèle qu'il estime taillé sur mesure pour assurer le succès de Taxelco, le représentant refuse aussi la constitution de régimes parallèles pour Montréal et le reste de la province. «Les règles sont pour tout le monde», martèle-t-il. 

À ses côtés, la représentante des régions au Comité de modernisation de l'industrie du taxi l'appuie totalement. «Il ne peut pas y avoir deux classes de transport rémunéré de personnes. On doit vraiment pas se ramasser avec du taxi amateur. Comment on fera pour contrôler tous ces véhicules-là quand on n'est même pas capables déjà de contrôler notre industrie présentement», a insisté Carolle Dallaire. 

À défaut de se battre contre Uber, les chauffeurs de taxi en région se battent contre les «faux bénévoles» qui offrent des transports à bas prix, sinon gratuits, a-t-elle spécifié. 

Pour améliorer l'industrie du taxi, le RITQ propose plutôt «que tous les transporteurs rémunérés de personnes soient soumis aux mêmes règles, sans exception». 

M. Homsy insiste aussi sur l'importance de poursuivre le développement technologique, de fusionner des agglomérations pour mieux respecter les frontières des communautés métropolitaines et des MRC et suggère d'obliger la prise d'empreintes digitales pour appuyer la vérification des antécédents criminels.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer