Un gros chantier qui aurait dû épargner les grands voiliers

Mardi, alors que les premiers grands voiliers accostaient... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Mardi, alors que les premiers grands voiliers accostaient au Port de Québec et attiraient déjà leur lot de curieux, les bretelles de sortie et d'entrée de l'autoroute Dufferin-Montmorency à la hauteur du boulevard Charest et de la rue Saint-Paul étaient fermées.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Déjà très difficile, la circulation dans le Vieux-Port est encore plus compliquée en raison d'un vaste chantier du ministère des Transports sur l'autoroute Dufferin-Montmorency, qui, à l'origine, ne devait pas avoir lieu en même temps que Rendez-vous 2017.

«Cétait pas du tout dans le portrait au départ», atteste Wendy Whittom, conseillère en communication pour la Ville de Québec. C'est la grève des ingénieurs de l'État, qui a duré trois semaines au printemps dernier, qui a chamboulé tout le calendrier.

Si bien que mardi, alors que les premiers grands voiliers accostaient au Port de Québec et attiraient déjà leur lot de curieux, les cônes orange sont apparus et les bretelles de sortie et d'entrée à la hauteur du boulevard Charest et de la rue Saint-Paul ont été fermées. Les automobilistes doivent faire un détour par la côte d'Abraham ou le boulevard des Capucins jusqu'en octobre. Ces entraves s'ajoutent à celle de la Ville, qui a transformé quelques rues du Vieux-Port en zones piétonnes, le temps de la visite des grands voiliers, soit jusqu'à dimanche. 

Nécessité absolue

La Ville a tenté de convaincre le ministère de retarder encore les travaux sur l'autoroute Dufferin-Montmorency d'une semaine, sans succès. C'est que Québec ne manque pas d'événements qui attirent les foules ces jours-ci, et les entrepreneurs en construction ont déjà patienté depuis le début du mois de juillet. «La Ville a été très insistante pour ne pas qu'on commence les travaux durant le Festival d'été [...], mais là, il fallait absolument commencer cette semaine», explique Guillaume Paradis, porte-parole du ministère des Transports. 

Le chantier de l'autoroute Dufferin-Montmorency est un vaste travail de remise à niveau de 130 millions $ qui dure depuis 10 ans et comprend 8 phases. Le ministère en est maintenant à la huitième phase, qui devrait s'achever cet automne. 

Les travaux ont débuté en mai, comme prévu, mais ont été interrompus par la grève des ingénieurs de l'État. Selon M. Paradis, si le chantier ne reprenait pas tout de suite, des coûts supplémentaires auraient été engendrés. Le ministère aurait dû construire des abris et déployer des systèmes de chauffage à l'automne pour s'assurer d'avoir une bonne qualité de béton. Ou les travaux auraient été remis à l'été prochain. «On pense avoir choisi la moins pire des solutions», plaide M. Paradis. 

Rappelons qu'environ 200 chantiers du ministère des Transports accusent du retard en ce moment en raison de la grève des travailleurs de la construction, qui a duré une semaine, et celle des ingénieurs, qui a duré trois semaines. L'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec a reconduit son mandat de grève le 7 juillet dernier, après avoir rejeté les dernières offres patronales.

***

Deux fois plus de navettes

Les restrictions à la circulation pour la venue des grands voiliers font bondir le nombre de passagers dans les autobus. Si bien que le Réseau de transport de la capitale (RTC) a décidé de doubler le nombre de navettes qui amènent les visiteurs dans le Vieux-Port jusqu'à dimanche.

Des navettes seront dorénavant offertes toutes les 10 minutes à partir de trois stationnements incitatifs gratuits, alors que mercredi, les départs s'effectuaient aux 20 minutes. «Dès le début, il y avait des files d'attente pour les premières navettes, alors on n'a pas attendu avant de s'ajuster», indique Rémy Normand, président du RTC, qui dit suivre l'évolution de la situation d'heure en heure.

Ces navettes partent des stationnements suivants : celui d'Hydro-Québec sur la rue De Celles (secteur Lebourgneuf), celui du ministère de la Justice, sur le boulevard Hochelaga (secteur Sainte-Foy) et celui d'ExpoCité, devant l'ancien Colisée.

Les tarifs réguliers du RTC s'appliquent à ces navettes, qui s'assureront également de ne pas laisser de gens sur les quais en soirée. Pour le détail des horaires: rtcquebec.ca

***

La fréquence des traversiers augmentée

Le traversier Québec-Lévis partage la voie navigable avec... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 4.0

Agrandir

Le traversier Québec-Lévis partage la voie navigable avec des visitieurs inhabituels...

Le Soleil, Patrice Laroche

La Société des traversiers du Québec (STQ) s'adapte au «fort achalandage» provoqué par le Rendez-Vous 2017 des grands voiliers, accostés depuis mardi dans le Vieux-Port de Québec.

La STQ annonce que des départs de la traverse Québec-Lévis auront lieu simultanément de chaque rive toutes les 30 minutes, et ce, «jusqu'à nouvel ordre». Mercredi, la société informait que du côté de Lévis, le temps d'attente pour l'embarquement des piétons était «plus long qu'à la normale».




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer