La techno pour synchroniser les feux et réduire les bouchons

Vendredi, Youssef Dehbi, consultant en transport à la... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Vendredi, Youssef Dehbi, consultant en transport à la Ville de Québec, a fait une démonstration convaincante du gestionnaire artériel.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Synchroniser les feux de circulation, mais surtout les contrôler à distance pour éliminer les bouchons. Accumuler de l'information sur les patrons de congestion et faire de la prévention grâce à une programmation sur mesure. La Ville de Québec a présenté vendredi sa solution technologique pour que ça roule mieux dans les rues de la capitale. Et ça commence maintenant.

Le maire Régis Labeaume se fait souvent demander quelles actions immédiates peuvent être entreprises pour diminuer la congestion à Québec. Il n'était donc pas peu fier de mettre de l'avant le «gestionnaire artériel» sur lequel son administration planche depuis 2014. «À court terme, qu'est-ce qu'on fait, c'est ça le gros geste», a-t-il martelé vendredi, après des semaines à dire qu'il préparait une petite révolution. 

Le système permet déjà de gérer la circulation par secteur avec différents programmes informatiques conçus selon les heures de la journée et les patrons de circulation locaux. La nouveauté, c'est que davantage de carrefours - 421 à ce jour, 611 d'ici la fin de l'année - sont branchés ainsi qu'une panoplie d'autres outils de gestion de la circulation, comme les panneaux de voies réservées ou les feux clignotants de déneigement. Et surtout qu'il est possible d'intervenir à distance pour régler des problèmes en temps réel, qu'il s'agisse de bouchons ou d'une panne des feux de circulation. 

Le tout se fait à partir du Centre de gestion de la mobilité intelligente, un local sombre où se trouvent une quinzaine d'écrans, une manette et des claviers. Pour le moment, une présence humaine est assurée aux heures de pointe et lors des grands évènements. Éventuellement, il y aura quelqu'un en poste 24 heures sur 24. 

Vendredi, sur l'heure du midi, Youssef Dehbi, consultant en transport à la Ville de Québec, a fait une démonstration convaincante, au grand plaisir du maire et des journalistes qui avaient l'impression de contrôler les rues de Québec. 

«Vide la côte, nettoie la côte», demandait constamment le maire à M. Dehbi, le cerveau derrière le gestionnaire artériel. Cette côte, c'est Saint-Sacrement, où il y a souvent des véhicules qui s'accumulent en direction du boulevard Charest. Pendant quelques minutes, le fonctionnaire a donc gardé au vert le feu au bas de la côte jusqu'à éliminer la file de voitures. Il a ensuite «vidé» le boulevard Charest où ça commençait à refouler. Puis la machine a repris le contrôle. Opération réussie. 

Ces interventions très ponctuelles sont cependant l'exception. M. Des Rivières a expliqué qu'il suffisait parfois de donner 10 à 20 secondes de plus au vert dans le sens du trafic pour prévenir les accumulations de voitures. Pour ne pas désynchroniser l'ensemble du quartier, ces secondes sont volées aux rues transversales. Mais au final, il y a beaucoup plus de gagnants que de perdants, souligne le directeur du Bureau du transport. 

Aussi pour le RTC

D'ici la fin de l'année, le gestionnaire artériel permettra également de prolonger ou devancer le feu vert pour les autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC) qui sont en retard ou en avance. 

À terme, en 2020, 786 carrefours seront contrôlables à distance. Toute l'information captée par le système étant conservée pour cinq ans, il sera possible de prédire les heures, les jours et même les semaines où sur la circulation se corse et d'ajuster la programmation en conséquence. Il est prévu aussi que le système puisse éventuellement communiquer directement avec les citoyens, via les médias sociaux ou par texto, pour les prévenir d'une entrave et leur suggérer un détour. 

Marc Des Rivières estime que l'effet du gestionnaire artériel, une fois rodé, devrait équivaloir à une augmentation de 10 à 15 % de la capacité routière et donc réduire la congestion. «Est-ce que ça va tout régler? Non, mais ça va aider», est-il convaincu. 

Les fonctionnaires travaillent toujours à l'intérieur du budget de 9 millions $ établi antérieurement, qui couvre tant le développement informatique que l'installation d'équipement sur le terrain. Des économies sont attendues car il y aura moins de nécessité d'avoir des policiers pour gérer la circulation et d'électriciens pour réparer les feux de circulation. 

***

Le gestionnaire artériel regroupe actuellement...

  • 22 serveurs artériels 
  • 421 carrefours 
  • 821 feux de circulation
  • 5000 boucles de détection
  • 153 caméras de circulation
  • 101 panneaux DEL pour les voies réservées et les voies d'urgence
  • 45 panneaux de zones scolaires lumineux à vitesse variable
  • 1584 feux de déneigement
***

Les travaux achèvent dans le Vieux-Québec

Si le Vieux-Québec et la haute ville ont été paralysés toute la semaine par les travaux de voirie, c'est la faute des grévistes de la construction et du mauvais temps, a expliqué vendredi le directeur du Bureau du transport de la Ville de Québec. Et la bonne nouvelle, c'est que «le crunch est derrière nous», a ajouté Marc Des Rivières.

Le haut fonctionnaire a fait remarquer qu'il est d'usage de concentrer les interventions dans les secteurs touristiques au printemps. Or cette année, les deux semaines de grève dans la construction ainsi que la pluie ont causé des retards. Si bien qu'il a fallu se reprendre rapidement, avant la saison des grands événements qui s'amorce avec la Saint-Jean-Baptiste.

«Déjà, la semaine prochaine, ça va s'améliorer», a-t-il assuré. Et ce sera fini pour l'été. Après plusieurs jours de bouchons, il y a de quoi faire des heureux.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer