Secourisme en motoneige: Urgence Sauvetage Québec obtient son feu vert

La Réserve faunique des Laurentides aura désormais son service officiel de... (Archives Le Nouvelliste, François Gervais)

Agrandir

Archives Le Nouvelliste, François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Réserve faunique des Laurentides aura désormais son service officiel de secourisme hors sentier, résultat d'une entente entre l'organisme Urgence Sauvetage Québec et la MRC de la Côte-de-Beaupré.

Concrètement, ça signifie que des bénévoles effectueront dorénavant des sauvetages hors route lors d'accidents de motoneige dans le territoire non organisé du Lac Jacques-Cartier, d'une superficie de 3678 kilomètres carrés.

«Ça faisait presque un an» qu'Urgence Sauvetage Québec cherchait à obtenir ce mandat, explique Jesse Sioui, cofondateur de l'organisme. En janvier 2017, l'autre cofondateur, Dave Bérubé, dénonçait quant à lui les délais d'évacuation en cas d'accidents. «Il y a des lacunes dans l'évacuation hors route, qui est présentement assurée par les policiers à Québec ou les pompiers de Stoneham dans la Réserve faunique des Laurentides. Parfois, ça peut prendre trois ou quatre heures pour évacuer quelqu'un», avait-il laissé entendre. «De notre côté, nous fonctionnons avec des bénévoles formés comme premiers répondants et nous visons à nous mettre en direction d'un accident en 15 minutes.»

Du côté de la MRC de la Côte-de-Beaupré, le rapport du Protecteur du citoyen sur l'organisation des services d'intervention d'urgence hors du réseau routier, déposé en mars 2013, a agi comme «point de départ» pour l'élaboration d'une telle procédure, mentionne Marco Gauthier, coordonnateur à la sécurité incendie à la MRC.

Bénévoles de garde

Trois personnes seront constamment de garde, explique M. Sioui, sur un total d'une quinzaine de bénévoles. Trois véhicules d'urgence reconnus par la Société d'assurance automobile du Québec, un traîneau d'évacuation fermé, deux motoneiges et de l'équipement médical seront mis à la disposition des bénévoles d'Urgence Sauvetage Québec, qui auront pour mission d'assister les ambulanciers en les aidant notamment à accéder aux lieux des accidents.

Les ambulanciers ne sont pas en reste, eux qui viennent de se voir octroyer un montant de 500 000 $ de la part du ministère de la Santé pour l'achat d'équipement de protection en prévision des interventions d'urgence hors du réseau routier.

L'organisme Urgence Sauvetage Québec est né en mars 2016 après le décès du touriste américain Glenn A. Dumont des suites d'un accident de motoneige survenu sur un sentier balisé à moins de trois kilomètres du relais l'Étape, dans la Réserve faunique des Laurentides.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer