La Ville veut davantage de radars photo

La Ville de Québec cherche à obtenir «plus... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La Ville de Québec cherche à obtenir «plus de pouvoir et de flexibilité» pour installer davantage de radars photo.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les radars photo ne sont pas près de disparaître du réseau routier de la capitale, au contraire. La Ville de Québec cherche à obtenir «plus de pouvoir et de flexibilité» pour en installer davantage, dans la foulée du succès rencontré par le projet pilote depuis octobre 2015.

Dans un mémoire déposé vendredi devant le comité de consultation publique sur la sécurité routière de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), le conseiller municipal Patrick Voyer, également membre du comité exécutif, a fait savoir que cette proposition s'inscrit dans les retombées positives apportées par les radars photo.

«Le bilan de la première campagne de relevés de vitesse de la Ville tend à démontrer que la perception de la vitesse s'est améliorée dans les quartiers visés par les opérations de contrôle de vitesse réalisées durant les quinze premiers mois», a expliqué M. Voyer.

Quatre équipements radars photographiques mobiles ont été déployés progressivement à partir du 19 octobre 2015. Le projet pilote devrait se terminer en juin 2017.

Le conseiller municipal Patrick Voyer a déposé un... (Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 2.0

Agrandir

Le conseiller municipal Patrick Voyer a déposé un mémoire devant le comité de consultation publique de la SAAQ sur la sécurité routière.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Cellulaire et cyclistes

La distraction au volant causée par l'utilisation du cellulaire est également un «fléau» auquel la Ville compte s'attaquer si elle en reçoit le feu vert. Non seulement veut-on avoir les pouvoirs pour augmenter le nombre de points d'inaptitude pour les contrevenants, comme le désirent la SAAQ et le Conseil canadien de la sécurité, mais on vise également les cyclistes qui en font usage.

«La distraction à vélo causée par l'utilisation d'un cellulaire met également les cyclistes en danger, pour eux-mêmes, mais aussi pour les autres usagers plus vulnérables de la rue, explique le conseiller. Par conséquent, la Ville propose d'«appliquer aux cyclistes contrevenants les sanctions proposées par la SAAQ et visant les conducteurs surpris en ayant en main un cellulaire.» 

Depuis la mise en oeuvre de la Stratégie de sécurité routière, le nombre de décès sur les routes municipales est passé de 10 à 3 (de 2006 à 2014), alors que celui des blessés graves a diminué de 57 %, passant de 149 à 64 au cours de la même période.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer