Aéroport de Québec: les transporteurs imposent les nouveaux frais contre leur gré

Depuis mercredi, et malgré leur désaccord, les compagnies... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Depuis mercredi, et malgré leur désaccord, les compagnies aériennes réclament 35$ à tous leurs clients qui achètent un billet au départ de Québec.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les transporteurs aériens concluent qu'ils n'ont pas le choix de collecter les frais d'amélioration aéroportuaires (FAA) imposés par l'aéroport de Québec. Ils demeurent toutefois en désaccord avec la majoration de 2$ entrée en vigueur mercredi et se serviront de l'exemple de Québec pour réclamer au gouvernement canadien des améliorations au système de perception en vigueur.

Depuis mercredi, les compagnies aériennes réclament 35$ à tous leurs clients qui achètent un billet au départ de Québec pour les redonner à l'aéroport, à l'exception de frais d'administration de quelques points de pourcentage. Cette collecte se fait «sous protêt et sans préjudice» à leurs droits, ont prévenu les transporteurs. Autrement dit, ils s'exécutent parce qu'ils se sentent obligés et non parce qu'ils sont d'accord, nous a-t-on expliqué.

Lundi, Le Soleil révélait que Gaëtan Gagné, président et chef de la direction d'Aéroport de Québec inc., la société privée qui gère l'aéroport international Jean-Lesage, craignait que les transporteurs boudent la plus récente hausse de 2$ des FAA imposés aux passagers. 

Dans sa réponse dont nous avons obtenu copie, l'Association des transports aériens du Canada (ATAC) réfute toute menace en ce sens, mais indique avoir demandé le report de l'augmentation jusqu'à la réalisation d'un audit pour savoir comment ont été investies les sommes récoltées ces dernières années. «AQi n'a pas divulgué les informations financières requises par le protocole d'accord», peut-on lire. 

Rappelons que les transporteurs se sont opposé à l'augmentation des FAA devant servir à payer l'agrandissement en cours du terminal. L'aéroport a répliqué en affectant le supplément à la réfection de la piste principale. 

Pour Massimo Bergamini, le nouveau président du Conseil national des lignes aériennes (CNLA) délégué par ses membres pour parler aux médias, c'est symptomatique de la relation entre les parties. «D'après ce que je connais du dossier, qui traîne depuis un petit bout de temps avec l'aéroport de Québec, il y a des différends assez importants au niveau de la vision et de la perception des vrais besoins du marché, ce qui fait en sorte que les transporteurs n'acceptent pas les propositions de l'administration aéroportuaire», a-t-il résumé en entrevue téléphonique au Soleil

Le fédéral appelé à la rescousse

M. Bergamini appelle le gouvernement fédéral à la rescousse: «Nous voulons que le gouvernement du Canada aborde cette question de façon à s'assurer qu'il y ait un régime qui s'applique de façon équitable et prévisible à travers le pays - ce qui n'est pas le cas maintenant - de manière à protéger les voyageurs.» Le cas de Québec, qui «sort du lot», servira d'illustration, dit-il. 

Selon le CNLA, le système actuel «place les transporteurs dans le rôle peu enviable de percepteurs d'impôts» et pénalise la classe moyenne qui utilise de plus en plus les services aériens. «On ne parle plus de jet set. C'est monsieur et madame Tout-le-monde qui utilisent ces services. Ça permet à des collectivités de se connecter, ça permet l'éclosion d'opportunités économiques», fait valoir son président. 

M. Bergamini vise un régime où les administrations aéroportuaires seraient forcées de travailler de concert avec les transporteurs aériens dès l'étape de la planification stratégique de leurs activités. Cela permettrait d'éviter les «situations un peu ahurissantes où il y a des croissances qui ne sont pas justifiées au niveau des coûts et ce sont les voyageurs qui doivent les absorber», selon lui.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer