Uber se faufile dans l'application du RTC

La très populaire application du RTC réfère à... (Photo Erick Labbé, archives Le Soleil)

Agrandir

La très populaire application du RTC réfère à l'application Google Maps pour les suggestions de parcours ainsi que le temps de déplacement et les heures de passage des autobus correspondants.

Photo Erick Labbé, archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Vous cherchez comment vous rendre en bus d'un endroit de Québec à un autre? Pas de problème, il y a l'application mobile Nomade du Réseau de transport de la capitale (RTC). Non seulement vous saurez quels parcours d'autobus sont à votre portée, mais vous obtiendrez en plus le prix estimé de ladite course avec Uber et même la possibilité de commander une voiture avec chauffeur en quelques clics!

Le Soleil a découvert à l'usage que l'outil de recherche d'itinéraires d'autobus inclus dans Nomade fait désormais une place à Uber.

La très populaire application du RTC réfère à l'application Google Maps pour les suggestions de parcours ainsi que le temps de déplacement et les heures de passage des autobus correspondants. 

Or, depuis le 12 janvier, Google Maps permet aussi de comparer le temps de déplacement en véhicule Uber. L'application offre une estimation du prix de la course et une façon de commander directement un transport de «covoiturage urbain». 

En cliquant sur l'icône d'Uber, le lien peut même être fait avec votre compte. Plus besoin d'aller dans l'application de la multinationale. Le contact avec le chauffeur, le suivi de la course et le paiement peuvent se faire via Google Maps. Pour un certain temps, un rabais de 15 $ est même offert aux nouveaux inscrits. 

Plusieurs avantages

Le RTC ne s'offusque pas de cette concurrence. «On ne voit pas d'inconvénient à ce que l'info sur d'autres modes de transport soit visible sur Google Maps», affirme sa porte-parole, Julie Drolet. 

Celle-ci fait valoir que «Google Maps est pour le RTC un planificateur d'itinéraires extrêmement efficace». 

Parmi ses avantages : aucun coût annuel, pas de frais de développement, disponible à un grand nombre de personnes via Google, mode de fonctionnement déjà largement connu. 

Selon Mme Drolet, «le RTC ne pourrait faire mieux» en matière de développement. 

Les activités d'Uber au Québec sont autorisées depuis l'automne après la négociation d'un projet pilote d'un an renouvelable. 

Les chauffeurs de taxi continuent de contester cette offre, qu'ils assimilent à de la concurrence déloyale. 

Les sociétés de transport en commun sont toujours demeurées muettes dans ce grand débat.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer