Garder le vieux pont de l'Île d'Orléans, oui, mais...

Le ministère des Transports du Québec peut continuer à entretenir le vieux pont... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministère des Transports du Québec peut continuer à entretenir le vieux pont de l'île d'Orléans s'il désire le garder à titre patrimonial, mais il est hors de question pour la MRC de L'Île-d'Orléans de mettre un sous sur le vieux pont une fois que le nouveau sera construit, prévient le préfet Jean-Pierre Turcotte.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) publiait, jeudi, un appel d'offres public pour la production d'une étude d'impact environnemental sur le pont à haubans destiné à relier l'île d'Orléans à la rive nord du fleuve. Le projet de plus de 100 millions $ prévu pour 2024 deviendra le nouveau lien entre les deux rives pour les automobilistes. Or, on apprenait dans le devis technique de l'appel d'offres que le MTQ évaluait toujours la possibilité de conserver le vieux pont, «étant donné sa valeur patrimoniale très élevée».

Selon l'orientation ministérielle sur l'identification et la gestion des ponts à valeur patrimoniale, le vieux pont devrait être restauré s'il est conservé.

S'étant toujours prononcé en défaveur de la conservation de deux ponts côte à côte, le préfet de la MRC de L'Île-d'Orléans, Jean-Pierre Turcotte, a appris en même temps que tout le monde, dans les derniers jours, que la vocation patrimoniale du vieux pont pourrait mener à sa sauvegarde.

«Si le MTQ veut l'entretenir, ça ne nous dérange pas, mais on ne veut pas mettre d'argent là-dessus du tout», a-t-il réagi, samedi. Dans ses discussions des dernières années avec le MTQ, a assuré le préfet, la seule possibilité évoquée pour sauver le vieux pont était qu'il soit cédé à la MRC, qui serait alors responsable de son entretien, des assurances et des autres frais afférents.

«On n'a pas les moyens de payer ça. On n'est pas une ville de 100 000 habitants non plus. Et puis, ça aurait l'air fou, deux ponts un à côté de l'autre, avec l'un où personne ne passe dessus.»

D'autant plus que le vieux pont devra éventuellement être repeint, a pointé Jean-Pierre Turcotte. «Si ça coûte 15, 20 millions, qui va payer ça?»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer