Moins de décès sur les routes du territoire de la SQ en 2016

La Sûreté du Québec pointe ses différents programmes... (Photothèque Le Nouvelliste)

Agrandir

La Sûreté du Québec pointe ses différents programmes mis en place dans les dernières années pour expliquer l'amélioration du bilan routier général des dernières années, dont les opérations VACCIN, qui permettent d'épingler bon nombre de chauffards.

Photothèque Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les accidents mortels ont connu une légère baisse sur les routes régies par la Sûreté du Québec, en 2016, passant de 244 à 240.

Les chiffres dévoilés par la Sûreté du Québec (SQ), mercredi, dans son bilan annuel, confirment la tendance à la baisse des dernières années. Les accidents mortels sur le réseau routier que régit la SQ ont subi une légère baisse de 1,6 %, en 2016, par rapport à l'année précédente.

Les statistiques sont encore plus réjouissantes quant au nombre de décès, en baisse de 5 % par rapport à 2015, et de 21 % dans les cinq dernières années, de 329 en 2011 à 260 en 2016.

En 1991, pointe également la SQ, c'est près de 1000 personnes qui étaient décédées sur le territoire de la SQ. 

À noter que bien que la SQ dessert la majorité des routes québécoises, son bilan exclut les accidents survenus à l'intérieur des villes dotées de leur propre service de police, comme Québec et Montréal. 

Or, le bilan 2015 des victimes d'accidents mortels de la SAAQ sur l'ensemble du territoire québécois avait marqué une tendance à la hausse par rapport aux cinq années précédentes. Le bilan de mi-année de 2016 indiquait aussi des chiffres en hausse. 

La vitesse : l'ennemi numéro un

La vitesse et la conduite dangereuse demeurent les principales causes de collisions sur le réseau routier québécois. Quatre-vingt-trois des deux cent quarante accidents mortels de l'année 2016, soit 35 %, sont attribuables à ces deux facteurs, affirme la SQ dans son bilan.

L'alcool au volant a pour sa part été responsable de 45 collisions mortelles, ce qui représente 19 % de celles-ci. 

Le port de la ceinture peut également sauver des vies, rappelle la Sûreté du Québec, annonçant du même souffle que 46 défunts n'étaient pas attachés, en 2016. Selon la SQ, le nombre aurait pu être réduit de moitié si tous avaient été attachés. 

Les jeunes plus disciplinés

La conduite des jeunes automobilistes québécois semble de plus en plus responsable. Sur le territoire de la SQ, 70 jeunes âgés de 16 à 24 ans décédaient sur la route, en moyenne, annuellement, entre 2011 et 2015. L'année 2016 n'a fait que 40 victimes dans cette tranche d'âge. 

Sans surprise, les motocyclistes ont un poids bien plus important dans le bilan annuel des accidents mortels que leur proportion sur les routes. Des motos ont été impliquées dans 16,3 % des collisions du genre, en 2016, un nombre comparable à 2015. 

D'où vient l'amélioration? 

La Sûreté du Québec pointe ses différents programmes mis en place dans les dernières années pour expliquer l'amélioration de son bilan routier, ces dernières années. Des opérations Griffe sont notamment déployées afin d'inciter les automobilistes à modifier leur conduite selon les conditions climatiques. 

L'opération annuelle VACCIN permet également d'épingler bon nombre de chauffards. C'est 2395 opérations qui ont été menées durant la dernière période des Fêtes, représentant à près de 1500 arrestations pour conduite avec les facultés affaiblies.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer