Air Transat reliera Paris via Montréal l'été prochain

Incapable d'utiliser à Québec pendant 80 jours ses Airbus... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Incapable d'utiliser à Québec pendant 80 jours ses Airbus A330, Air Transat a décidé de détourner ses gros avions vers la métropole et d'affecter des Boeing 737 à la navette Québec-Montréal.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Air Transat met de côté ses vols directs entre Québec et Paris en 2017 en raison de la réfection de la piste principale de l'aéroport international Jean-Lesage pendant une bonne partie de l'été. Une navette aérienne sera toutefois assurée vers Montréal, donnant du coup accès à d'autres vols directs vers l'Europe.

Debbie Cabana, directrice du marketing, des médias sociaux et des relations publiques d'Air Transat, a réagi mardi à une lettre parue dans le courrier des lecteurs du Soleil. Un voyageur se plaignait que le transporteur avait discrètement mis fin à ses vols directs Québec-Paris. Or, ce n'est pas le cas.

Comme il y aura des travaux pour remettre à neuf la piste principale 06-24 de l'aéroport de Québec, les gros porteurs ne pourront y décoller ou atterrir du 22 mai au 9 août 2017. La circulation sera détournée sur la piste secondaire, qui convient à des appareils plus petits. 

Incapable d'utiliser pendant 80 jours ses Airbus, affectés aux vols transatlantiques, Air Transat a donc décidé de détourner ses gros avions vers la métropole et d'affecter des Boeing 737 à la navette Québec-Montréal. 

«C'est certain qu'il n'y a pas la notion de vol direct, mais un des avantages, c'est que maintenant, les gens de Québec ont avantage à tous les vols au départ de Mont­réal et il y en a beaucoup plus qu'en vol direct au départ de Québec», fait valoir Mme Cabana. Seize destinations sont répertoriées, dont six nouveautés (Barcelone, Rome, Venise, Porto, Bordeaux, Bruxelles). 

«Situation temporaire»

Air Transat a revu son modèle d'affaires pour tout l'été. «D'un point de vue opérationnel, ça devenait trop compliqué de déployer les appareils différemment, pour faire un tiers de saison en vols directs et deux tiers en vols de correspondance», explique sa directrice marketing. 

Mme Cabana insiste : «C'est une situation temporaire» et les vols directs Québec-Paris reprendront en 2018. La fréquence n'est pas établie encore. En haute saison 2016, il y avait cinq vols directs par semaine offerts entre la capitale québécoise et la Ville lumière. Cet hiver, une desserte hivernale est tentée, une fois par semaine, à partir du 18 décembre jusqu'au 30 avril. 

En 2018, l'agrandissement de l'aérogare de l'aéroport de Québec sera terminé et il y aura plus de capacité d'accueil pour les vols internationaux. Air Transat n'est toutefois pas en mesure de dire si d'autres vols directs vers l'Europe pourraient s'ajouter. C'est toujours une question d'offre et de demande, dit Mme Cabana. Avant d'envisager une nouvelle destination, il faut s'assurer d'avoir un volume constant de passagers, assez pour remplir les 350 places d'un Airbus A330 une fois par semaine.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer