L'opinion publique, poids lourd dans le dossier du troisième lien

Membre du Centre de recherche en aménagement et... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Membre du Centre de recherche en aménagement et en développement (CRAD), M. Mercier qualifie les militants du troisième lien de «groupe compact» et les croit déterminés. «Les intérêts sont très précis et tangibles. [...] C'est un groupe qui tient beaucoup à ses objectifs», a-t-il expliqué en entrevue au Soleil.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au-delà des analyses et des données sur la circulation, l'opinion publique pèse tout aussi lourd dans le débat sur le troisième lien. Selon un politologue, les partisans du nouvel axe routier ont de quoi faire frémir les politiciens. «Les partis ou les candidats qui ne vont pas satisfaire leur désir vont payer le prix», soutient Jean Mercier, professeur associé à l'Université Laval.

Membre du Centre de recherche en aménagement et en développement (CRAD), M. Mercier qualifie les militants du troisième lien de «groupe compact» et les croit déterminés. «Les intérêts sont très précis et tangibles. [...] C'est un groupe qui tient beaucoup à ses objectifs», a-t-il expliqué en entrevue au Soleil.

Selon le professeur associé au Département de sciences politiques, cette volonté fait d'eux une véritable influence sur les décideurs. «C'est pour ça qu'ils font peur aux élus.» M. Mercier n'est donc pas surpris de voir plusieurs membres de la classe politique, tous paliers confondus, prendre une position favorable ou prudente au sujet du troisième lien. «C'est difficile de dire qu'on est contre.»

Le premier ministre Philippe Couillard, de nombreux maires dont Gilles Lehouillier et Régis Labeaume, le chef péquiste Jean-François Lisée et les élus fédéraux de la région de Québec se sont dits en faveur ou n'ont du moins pas fermé la porte à la construction d'un nouvel axe reliant les rives nord et sud du Saint-Laurent.

Selon Jean Mercier, il ne faudrait pas que ces «craintes», qui font partie de «la game politique», poussent les politiciens à commettre des erreurs. «J'ai trouvé que ce dossier-là allait trop vite par rapport à ce que ça va engager comme impacts pour des décennies», a-t-il exprimé. Le seul argument qui plaiderait pour agir promptement serait selon lui la disponibilité du financement. Il a cité en exemple les programmes fédéral et provincial d'infrastructures. Ce dernier a été évoqué par Régis Labeaume, vendredi, lorsqu'il s'est prononcé pour un troisième lien dans l'ouest de la ville, à la hauteur des ponts. 

Quant aux opposants au troisième lien, M. Mercier leur accorde l'étiquette de «groupe diffus», moins susceptible de s'organiser autour d'un point commun aussi fort. «Ils sont plus nombreux mais ne pénaliseront pas quelqu'un qui ne les satisfait pas», avance-t-il. 

Problème plus grave

Aussi membre du CRAD de l'Université Laval, la professeure Marie-Hélène Vandersmissen, spécialiste en développement régional et en aménagement du territoire, est également d'avis que le troisième lien, à l'heure actuelle, est un dossier surtout politique. «C'est plutôt politique pour répondre aux sondages», a-t-elle affirmé. 

Sur le troisième lien comme tel, qu'il soit à l'est ou à l'ouest, elle ne voit pour l'instant que la première pièce d'un problème de congestion plus grave à venir. Il faut selon elle trouver le moyen de transporter «des gens en grande quantité», de rendre l'expérience «confortable» et de trouver un moyen d'offrir un service «concurrentiel». Elle croit que les infrastructures actuelles pourraient être «mieux utilisées», notamment avec la bonification du transport en commun. 

Mme Vandersmissen cadre par ailleurs le troisième lien dans un débat entre «deux Québec». Il y a selon elle «la ville du métrobus [transport en commun] et la ville des banlieues». Elle craint que la facture d'un troisième lien ne soit refilée à «l'ensemble de la société»,  conséquence «des décisions individuelles» d'un groupe restreint de citoyens.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer