Labeaume pour un troisième lien... à l'ouest

L'administration Labeaume a rencontré la presse vendredi pour... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'administration Labeaume a rencontré la presse vendredi pour présenter ses conclusions sur la circulation routière à Québec.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un troisième lien routier est nécessaire entre Québec et Lévis, mais il doit être construit à l'ouest des deux villes, conclut l'administration Labeaume.

Un petit groupe de fonctionnaires et d'élus a étudié six heures de bandes vidéo filmées aux heures de pointe, fin septembre. On y voit des files de voitures s'étirant sur plusieurs kilomètres à l'approche des ponts Pierre-Laporte et de Québec, mais aussi plusieurs points du réseau autoroutier complètement congestionnés tant à Québec qu'à Lévis. 

Ces images ont été recoupées avec les données de l'étude origine-destination de 2011 du ministère des Transports du Québec (MTQ), qui révèlent notamment que 76 % des 18 000 déplacements quotidiens de Lévis vers Québec sont initiés dans les arrondissements Chaudière, donc près des ponts, et aboutissent dans la même proportion à l'ouest de l'autoroute Laurentienne sur la Rive-Nord. 

 «Pour la Ville de Québec, il est évident que le troisième lien doit être dans l'ouest et, peut-être, idéalement, à la hauteur des ponts», a statué le maire de Québec en conférence de presse, vendredi, pour expliquer la dynamique de la circulation routière sur les deux rives.

Régis Labeaume réclame au MTQ une analyse pour choisir entre un pont et un tunnel, déterminer son emplacement précis, planifier son raccordement au réseau routier existant et estimer ses conséquences sur la fluidité de la circulation. 

Le politicien municipal laisse au gouvernement québécois le soin de dresser l'échéancier et d'assumer la dépense. «Serait-il possible que pour le prix du tunnel, le gouvernement puisse investir dans un système rapide par bus (SRB), un pont et plus pour le même prix?» a-t-il questionné, tenant pour acquis que le tunnel Québec-Lévis dans l'est, seul projet de troisième lien documenté, coûterait 5 milliards $. 

Même s'il considère que «c'est un exercice qui va prendre beaucoup d'années», le maire de Québec s'est dit prêt à mener la bataille politique pour un troisième lien. «Et ça commence aujourd'hui», a-t-il martelé, en prenant soin d'éviter toute comparaison avec l'amphithéâtre. 

Comme la congestion déborde largement des ponts, M. Labeaume a aussi plaidé pour une accélération des projets de SRB et d'élargissement des autoroutes Henri-IV et Laurentienne. La première étape est de «faire rentrer au plus vite ce qu'on veut dans le PQI (plan québécois des infrastructures)», a-t-il souligné.

«Comportement humain» 

Le président du Réseau de transport de la capitale (RTC), Rémy Normand, a parlé de s'attaquer au «comportement humain» en sensibilisant notamment les citoyens aux coûts importants associés à la possession d'une automobile et en incitant les grandes institutions publiques à modifier leurs horaires de cours et de travail pour atténuer les pointes du matin et de l'après-midi. 

Invité à commenter, le maire de Lévis s'est réjoui qu'il y ait «désormais un consensus régional sur la nécessité d'un troisième lien». Gilles Lehouillier a interpelé lui aussi le gouvernement du Québec pour qu'il «précise ses intentions» et lance des études. «Jusqu'à maintenant, le sentiment que j'ai, c'est que le gouvernement veut aller de l'avant. Si c'est ça, c'est le temps de se mettre au travail», a-t-il lancé. 

Quant à la possibilité que le troisième lien routier se situe à l'ouest plutôt qu'à l'est de sa ville, M. Lehouillier fait preuve d'ouverture, mais rappelle que «le seul scénario dont la faisabilité est confirmée, c'est celui de l'est». «Je ne veux pas me ramasser dans une situation où on me dit que c'est pas faisable alors que la preuve est faite dans l'est», insiste-t-il. 

Le maire de Lévis a spécifié que l'étude sur les effets de la congestion sur la Rive-Sud, commandée récemment, proposera une évaluation coûts/bénéfices pour un troisième lien dans l'est, mais aussi dans l'ouest.

«Prématuré», dit Lessard

 

Il serait «prématuré» de s'engager à installer à l'ouest un nouveau lien entre Québec et Lévis, estime le ministre des Transports, Laurent Lessard, qui attend sa propre étude sur la circulation qui permettra «d'arrêter de dire n'importe quoi». 

Le ministre des Transports a demandé une actualisation de l'étude origine-destination de 2011 et  s'attend à avoir les résultats la semaine prochaine. «Ça va nous donner une bien meilleure idée pour la prise de décision, a affirmé M. Lessard, vendredi, à l'Assemblée nationale. On va arrêter de dire tout ce qui nous passe par la tête parce qu'on va avoir des chiffres et ça va être documenté.»

Le ministre entend rendre publique l'analyse des caméras situées sur les ponts après sa prochaine rencontre avec les maires de Québec et Lévis et sa collègue ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Dominique Vien, en novembre.  

En attendant, il est trop tôt pour se prononcer sur l'endroit ou le type d'infrastructure qu'il faudra ajouter. «C'est prématuré pour l'instant, affirme le ministre Lessard. Mais on voit bien que la quête de données va orienter le choix.»

Après avoir étudié des bandes vidéo des heures de pointe, l'administration Labeaume a suggéré vendredi que le nouveau lien soit situé à l'ouest de Québec et Lévis.

Un cinquième lien 

Le ministre des Transports insiste maintenant pour que l'on parle non pas d'un troisième lien, mais bien d'un cinquième lien entre Québec et Lévis. «On va changer de thématique, a lancé M. Lessard. Ça ne sera plus le troisième lien, on parle du cinquième lien. Si je sais compter, deux ponts, un traversier et un service rapide par bus [SRB], ça fait quatre. Là, on cherche le cinquième.»

Même s'il n'est pas encore construit, le ministre Lessard s'attend à ce que le SRB suscite de l'adhésion en raison de son efficacité. Une bonne façon d'enlever des véhicules de la route, dit-il. Même s'il s'avère un succès, le SRB ne peut pas remplacer un nouveau lien routier, a estimé le ministre. «Le cinquième lien, il faut continuer de l'étudier quand même, a dit M. Lessard. Certains ne veulent pas aller à Québec, ils veulent passer à Québec. Parce que, eux, la destination, c'est le Saguenay, la Côte-Nord, ou aller prendre la 40 et sacrer son camp vers Montréal pour toutes sortes de raison.»

La techno pour coordonner les déplacements

L'administration Labeaume a lancé un «gros chantier» pour identifier des technologies permettant de coordonner les déplacements, tous modes de transport confondus, dans une ville comme Québec. «Ça veut dire autobus, taxis, etc. Il y a de beaux succès technologiques dans le monde en termes de coordination qui permettent de désengorger des voies», a-t-il fait valoir vendredi. «On se demande constamment comment on peut appliquer à Québec ces innovations-là.» Le maire de Québec a donné l'exemple de l'entreprise montréalaise Téo Taxi, dont l'arrivée dans la capitale est imminente, qui travaille avec des modèles informatiques localisant la demande de transport en fonction des périodes de la journée.

Tête des ponts: Labeaume donne les conclusions

À bout de patience, le maire Régis Labeaume a dévoilé les conclusions de l'étude sur la reconfiguration de la tête des ponts pilotée par le gouvernement du Québec, cinq ans et six ministres des Transports après son lancement. «Le résultat de tout ça, c'est que le spaghetti n'a pas été reconfiguré. Il n'y a pas d'amélioration, sinon quelques changements pour des raisons sécuritaires, mais aucun changement pour des raisons de fluidité et de capacité», a expliqué le maire de Québec. «Ça fait un an et demi que je demande au gouvernement de [la] rendre public. Ils ne l'ont pas fait», a-t-il déploré. Lors de sa nomination récente, le ministre Laurent Lessard avait annoncé qu'il allait dévoiler l'étude, puis il s'est rétracté en disant qu'il voulait la retravailler avec la Ville de Lévis.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer