Lessard voit trois solutions à la congestion routière

Laurent Lessard semble écarter l'idée d'un tunnel dans... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Laurent Lessard semble écarter l'idée d'un tunnel dans la forme qui a déjà été présentée avec une facture de neuf milliards $ incluant les coûts d'entretien.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Un tunnel, un nouveau pont ou un réaménagement des ponts existants sont les trois solutions qui seront analysées par le ministère des Transports afin de réduire la congestion entre Québec et Lévis. Le ministre des Transports, Laurent Lessard, l'a déclaré jeudi au terme d'une rencontre avec les maires Régis Labeaume et Gilles Lehouillier en compagnie de ses collègues François Blais et Dominique Vien.

«Entre vous autres, ce sera un pont ou un tunnel. Ce ne sera pas des avions. On a déjà des traversiers et on a déjà deux ponts. Est-ce que ces structures-là peuvent en offrir plus? Il faut le regarder parce qu'il y en a qui nous en parlent. [...] Certains nous disent même que ces ponts-là ont été construits pour accueillir plus. On ne peut pas les exclure», a affirmé Laurent Lessard.

Celui-ci semble toutefois écarter l'idée d'un tunnel dans la forme qui a déjà été présentée avec une facture de 9 milliards $ incluant les coûts d'entretien. 

«On va regarder pour des alternatives plus courtes, mais la première affaire qui va conditionner nos décisions, ce sont les études sur l'origine et la destination. Il y a des gens qui ont bâti des ponts et ça n'a pas eu d'impact de diminution sur la circulation. Ça, ce ne serait pas une bonne décision.»

Les maires et les ministres se sont entendus pour mettre en place un comité de coordination qui étudiera justement l'origine et la destination des automobilistes qui font la navette entre les deux rives du Saint-Laurent pour réaliser le fameux troisième lien.

Le maire Lehouillier a indiqué que pour l'instant, le scénario déposé comme étant réalisable, celui d'un tunnel, est situé dans l'est et il insiste sur l'importance de boucler le réseau routier. Il ne se dit toutefois pas fermé à analyser les options. «Tout le monde s'entend que ça prend un troisième lien et on va travailler ensemble pour trouver le scénario optimal», a-t-il déclaré.

Feuille de route

De son côté, le maire Labeaume s'est engagé à déposer une «feuille de route» dans 10 jours sur la façon dont la Ville de Québec a l'intention de travailler concernant le troisième lien. «Il faut prendre une décision basée sur des données. Nous, on a tout ce qu'il faut pour Québec, mais on n'a pas travaillé sur Lévis. Là, on travaille sur les données de Lévis. On a une équipe là-dessus actuellement», a déclaré le maire qui a toutefois refusé de commenter la priorité énoncée par son homologue de Lévis à l'effet de boucler le réseau routier avec un troisième lien dans l'est.

«Moi, je ne dis rien. Je dis qu'il faut y aller logiquement, rationnellement, il faut mettre de l'intelligence dans les données. Tant que tu ne sais pas où le monde s'en va, je ne sais pas comment tu peux décider», a-t-il conclu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer