Avenir incertain pour la navette entre l'avenue Maguire et Samuel De-Champlain

Même si le service a connu une hausse... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Même si le service a connu une hausse d'achalandage de 10 % cet été, pour se chiffrer à 1400 personnes, on était encore loin de l'objectif de 3000 usagers.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La navette gratuite qui assurait depuis deux ans, en saison estivale, le déplacement des visiteurs entre la promenade Samuel De-Champlain et l'avenue Maguire, ne sera pas de retour l'été prochain, du moins s'il n'en tient qu'à la Société de développement commerciale.

«On va mettre notre énergie ailleurs», explique le président de la SDC, Camil Lacroix. Même si le service a connu une hausse d'achalandage de 10 % cet été, pour se chiffrer à 1400 personnes, on était encore loin de l'objectif de 3000 usagers. En raison des travaux dans la côte de l'Église, fermée jusqu'en novembre, la navette a emprunté, de la mi-juin à la mi-septembre, un nouveau tracé pour descendre jusqu'au quai des Cageux, via la côte Gignac. Ce service, instauré à l'été 2015, permettait aux visiteurs de la promenade de monter sur Maguire afin de magasiner ou casser la croûte.

Partenaire dans le projet, la Commission de la capitale nationale explique qu'«elle ne reprendra pas seule» l'initiative d'un retour de la navette. La porte-parole Anne-Marie Gauthier ajoute qu'il est «prématuré de prendre position» avant la rencontre bilan qui doit être faite avec la SDC Maguire.

Revitalisation de l'artère

Par ailleurs, en collaboration avec la Ville de Québec, la SDC a mandaté l'agence Hatem + D pour procéder à une étude sur un plan de revitalisation de l'avenue Maguire. «On sait que les trottoirs ne sont pas larges, alors on se demande s'il y a quelque chose à faire avec ça. Est-ce qu'on pourrait aussi mettre plus de verdure?» lance M. Lacroix. L'aménagement des façades des commerces est également un sujet qui interpelle la SDC. «La Ville voudrait alléger le système et rendre ça plus simple.»

La SDC caresse finalement un projet pilote qui permettrait de faire davantage de place aux piétons et assurer leur sécurité. Une campagne de sensibilisation pourrait être mise sur pied afin que les automobilistes respectent davantage les corridors dès qu'un piéton s'y engage, une habitude incrustée depuis longtemps chez les conducteurs ontariens, explique M. Lacroix.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer