Importante hausse des décès sur les routes en 2016

Cent soixante-quinze personnes ont perdu la vie sur... (Archives, La Voix de l'Est)

Agrandir

Cent soixante-quinze personnes ont perdu la vie sur les routes du Québec dans la première moitié de 2016. Mai et juin sont les plus meurtriers en chiffres absolus, avec respectivement 38 et 32 décès.

Archives, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le bilan de mi-année de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) enregistre une hausse importante de 26 % du nombre de décès sur les routes. Si la tendance se maintient, ce sera une seconde hausse deux années après une décennie de baisses consécutives.

Les chiffres pour les six premiers mois de 2016 sont sans équivoque : 175 personnes ont perdu la vie sur les routes. Elles étaient 139 l'an passé. Mai et juin sont les plus meurtriers en chiffres absolus, avec respectivement 38 et 32 décès. Cependant, c'est en mars et en avril où sont observables les plus fortes hausses. Le nombre de morts y est passé de 12 à 24 (100 %) pour le premier et de 19 à 31 (63 %) pour le second. 

«La SAAQ trouve ça préoccupant», admet d'entrée de jeu Audrey Chaput, porte-parole de la société d'État. «D'où pourrait venir le problème? On ne le sait pas. Tant que le bilan n'est pas complet, il est difficile de se prononcer sur cette hausse. Il y a toujours une multitude de facteurs qui expliquent les causes», explique-t-elle.

Première hausse en 10 ans

La préoccupation vient aussi du fait que 2015 s'est terminé avec une hausse appréciable, une première en 10 ans. En 2006, le Québec affichait un bilan de 720 décès. En 2014, le nombre de victimes a atteint un plancher record de 322 pour remonter à 361 l'an passé.

Mme Chaput évoque la possibilité que le bilan 2014 était peut-être si exceptionnelle qu'il est difficile de répéter la même performance. Elle lance aussi un avertissement sur l'interprétation à donner à la hausse. «Les véritables tendances se dessinent sur plusieurs années.»

Seul aspect positif de ce premier bilan partiel, le nombre de blessés graves, nécessitant une hospitalisation, ne suit pas la même courbe ascendante que le nombre de décès. Le bilan affiche une légère hausse de 1,2 % pour 667 blessés graves. Le nombre de blessés légers a chuté, quant à lui, de 3,7 %, pour s'établir à 16 214.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer