Études sur le troisième lien: Lessard s'en remet à la «communauté»

Le ministre des Transports Laurent Lessard a demandé... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le ministre des Transports Laurent Lessard a demandé aux fonctionnaires de sortir toutes les données qui permettraient de dresser «l'ensemble du portrait» pour un troisième lien routier entre Québec et Lévis. Par la suite, il permettrait que ces documents soient diffusés auprès du grand public.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre des Transports, Laurent Lessard, a demandé à ses fonctionnaires de ressortir toutes les données qui pourraient étoffer le dossier d'un troisième lien routier entre Québec et Lévis. Il décidera ensuite «avec la communauté» de l'orientation à donner aux prochaines études promises par son gouvernement.

«Nous, ce qu'on a demandé, c'est l'ensemble du portrait, tout ce qui aurait pu être commandé et produit par le ministère» en lien avec le tunnel Québec-Lévis ou toute autre forme de lien entre les deux rives du fleuve Saint-Laurent, a indiqué lundi au Soleil l'attaché de presse de M. Lessard. «Après ça, on va regarder avec les représentants de la communauté quelle forme ils veulent» que les prochaines études prennent, a ajouté Mathieu Gaudreault.

Le Québec possède bien sûr des études techniques sur un éventuel tunnel sous-fluvial, qui datent d'aussi loin que les années 60 et dont la plus récente mise à jour a été dévoilée la semaine dernière. Le professeur Bruno Massicotte, de Polytechnique Montréal, a conclu qu'il en coûterait 4 milliards $ pour construire et 2,3 milliards $ pour entretenir un tunnel de 7,8 kilomètres comprenant deux tubes de deux voies.

Recherche plus étoffée

M. Gaudreault pense que la recherche doit être beaucoup plus diversifiée et s'attarder, par exemple, aux études sur la stabilité des sols dans le secteur à l'étude ou encore aux plans de transport en commun.

Cette récolte doit se faire «le plus rapidement possible». Pour le cabinet du ministre, c'est une question de jours avant d'avoir toute l'information en main.

Par la suite, les documents seront partagés avec les «intervenants de la région», qui seront invités à réfléchir à la suite de la démarche, laquelle inclura de nouvelles études pour approfondir les possibilités d'un troisième lien, mais également des actions immédiates pour améliorer la fluidité de la circulation dans la grande région de Québec.

M. Gaudreault n'était pas en mesure lundi de dire précisément qui sera assis autour de la table, mais il est minimalement question des maires de Québec et de Lévis, Régis Labeaume et Gilles Lehouillier.

Le ministre Lessard n'a par ailleurs «aucune objection» à diffuser auprès du grand public les documents qui seront trouvés par son ministère, assure son attaché de presse, rappelant son empressement à rendre publique l'étude de faisabilité du professeur Massicotte. Le document traînait sur le bureau du précédent ministre des Transports, Jacques Daoust, depuis cinq mois.

La Coalition avenir Québec (CAQ) demande depuis des mois la publication de «toutes les études» contemporaines réalisées par le gouvernement provincial sur le thème du troisième lien. Études dont la deuxième opposition a appris l'existence grâce à un courriel contenu sur la clé USB de l'enquêteuse Annie Trudel remise à l'Unité permanente anticorruption (UPAC). Le directeur régional du MTQ y faisait mention de «plusieurs études pertinentes» réalisées en marge de la planification du futur pont de l'île d'Orléans.

À une demande d'accès à l'information, la CAQ s'est toutefois fait répondre que les études «ne peuvent vous être communiquées puisqu'elles sont constituées, en substance, de renseignements techniques et financiers appartenant au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, d'avis et de recommandations faits depuis moins de 10 ans».

Même la publication de la dernière étude de faisabilité n'a pu détourner les caquistes de leur objectif d'obtenir ces documents. Sans eux, les députés Éric Caire et François Paradis se disent incapables de juger de la pertinence et du coût d'un éventuel tunnel.

En parallèle, lundi, la radio CHOI-FM a lancé une page Facebook et un autocollant pour les voitures «afin de manifester clairement notre volonté, votre volonté, de voir d'autres études sur cette possibilité, de démontrer la faisabilité, la viabilité et la nécessité d'un tel projet de construction pour les automobilistes de la grande région de Québec». La distribution a débuté avec 20 000 autocollants.

Partager

À lire aussi

  • Troisième lien: Labeaume change de cap

    Transports

    Troisième lien: Labeaume change de cap

    Le maire de Québec promet un «plan complet pour l'avenir de la mobilité» dans deux à trois semaines avec «certains éléments qui passent du long terme... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer