Les chauffeurs de taxi s'entendent sur d'éventuels recours judiciaires

Des milliers de chauffeurs de taxi étaient convoqués... (Archives La Presse, David Boily)

Agrandir

Des milliers de chauffeurs de taxi étaient convoqués en assemblée extraordinaire dimanche après-midi à Montréal, afin de déterminer la stratégie qui sera adoptée dans leur croisade contre le projet-pilote d'un an permettant à Uber de transporter des clients.

Archives La Presse, David Boily

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Des recours judiciaires sont envisagés par les centaines de chauffeurs de taxi qui se sont réunis dimanche pour s'organiser dans leur lutte commune contre l'entente du gouvernement du Québec avec le transporteur Uber.

C'est ce qu'a indiqué en entrevue le responsable du développement stratégique du Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM-Métallos), Benoît Jugand, alors qu'il sortait de l'assemblée d'urgence convoquée la veille.

Les membres qui étaient sur place se sont mis d'accord pour «déposer les recours juridiques nécessaires» pour contrecarrer le projet-pilote d'un an convenu par la province avec le transporteur Uber, a résumé M. Jugand.

Le dépôt d'une demande d'injonction interlocutoire est le premier moyen qui sera entrepris, a-t-il précisé. Toutes les avenues, telles qu'une grève, sont toutefois pour l'heure étudiées, a réitéré M. Jugand.

Au bureau du ministre lundi

Par ailleurs, les représentants de différents regroupements de chauffeurs de taxi se présenteront au bureau du ministre des Transports, Laurent Lessard, lundi à 14 h, selon ce qui a été convenu. Ils réclameront la tenue d'une seule rencontre commune pour tous les différents acteurs de l'industrie.

Une demande formelle a été faite à ce sujet avant l'assemblée de dimanche, selon ce qu'a indiqué M. Jugand. L'éventuelle rencontre sera déterminante dans la poursuite de moyens de pression, a-t-il ajouté.

«Il y a plusieurs rencontres qui étaient planifiées à différentes heures et, pour nous, c'est inacceptable. On veut que l'ensemble des représentants de l'industrie soit informé en même temps et que l'on puisse prendre les décisions nécessaires.»

Selon le projet-pilote annoncé par le ministre Lessard vendredi, l'équivalent de 300 permis de taxi aux chauffeurs ont été délivrés à la multinationale Uber.

Si les chauffeurs de taxi qui se sont réunis dimanche se sont entendus sur l'urgence d'agir, ils ont aussi déterminé une limite aux moyens de pression qui pourraient venir, a précisé M. Jugand. «Une chose est claire et a fait l'objet d'un vote en assemblée: on ne touchera pas au transport adapté.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer