Pas de bus régulier à la Baie de Beauport

Le RTC n'a pas l'intention de desservir la... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le RTC n'a pas l'intention de desservir la Baie de Beauport de façon régulière malgré l'affluence de la fin de semaine dernière.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Malgré l'affluence à la plage de la Baie de Beauport la fin de semaine dernière, le Réseau de transport de la Capitale (RTC) n'a pas l'intention d'intégrer le site à sa desserte régulière.

«On est une entreprise à caractère quasi commercial. Si on peut répondre à un besoin particulier, on va le faire, ça va nous faire plaisir. Mais moi, comme fiduciaire de fonds publics, je suis toujours dans une dynamique où le dollar que j'investis, il faut qu'il aille au bon endroit. Une desserte régulière à la Baie de Beauport, je serais très étonné qu'on mette ça en place cette année», a expliqué lundi le président du RTC, Rémy Normand.

Sans historique d'achalandage ni de garantie qu'il y aurait des clients les jours de mauvais temps, M. Normand ne voit pas comment il pourrait se lancer dans pareille aventure, à moins que les gestionnaires de la Baie de Beauport contribuent financièrement. Le RTC est toutefois disposé à mettre sur pied des navettes événementielles, comme celles qui ont contribué au succès du spectacle de Mumford & Sons, le 11 juin. «On se parle pour la Fête de la famille qui s'en vient», a précisé le conseiller municipal. 

M. Normand s'est par ailleurs amusé des critiques sur l'accessibilité au site entendues en fin de semaine puisque de nombreuses personnes se sont rendues sur place sans qu'il y ait d'autobus pour les y mener. Il a aussi fait remarquer que la plage Jacques-Cartier et la base de plein air à Sainte-Foy ne sont pas desservies directement par le RTC et sont pourtant très fréquentées. 

Dans le premier cas, il y a toutefois des arrêts d'autobus sur le chemin Saint-Louis, au sommet de la descente pour la plage Jacques-Cartier. Pour la Baie de Beauport, située sur le territoire du port de Québec, le Métrobus 800 s'arrête à l'intersection de la rue de la Canardière et du boulevard Henri-Bourassa. Les trois kilomètres suivants se font à pied. 

«Il faut le voir dans une perspective globale de mobilité. Les gens peuvent quand même aller à la Baie de Beauport en vélo, ils peuvent covoiturer», a suggéré M. Normand, qui est responsable du dossier de la mobilité durable dans l'administration Labeaume. 

Sa collègue Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif et responsable de l'aménagement du territoire, de la culture et du patrimoine, est allée dans le même sens. «Ça vient tout juste d'arriver, ce grand succès-là. Il faut l'analyser, il faut décortiquer, il faut voir s'il y a une masse critique de citoyens suffisante pour justifier des investissements dans ce secteur-là. Sinon, ça peut effectivement se payer par le privé», a-t-elle commenté.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer