Orléans Express revient à Gaspé

Ces rétablissements de services sont accueillis favorablement par... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Ces rétablissements de services sont accueillis favorablement par la préfète de la MRC du Rocher-Percé, Nadia Minassian, qui avait participé aux négociations visant à convaincre Kéolis Canada de soumettre de nouvelles propositions à la Commission des transports.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gille Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Carleton) Kéolis Canada, par l'intermédiaire de sa filiale Autocars Orléans Express, rétablira le lien entre Gaspé et Grande-Rivière, incluant Percé, à compter du 3 juillet, presque 18 mois après avoir abandonné ce service.

La Commission des transports du Québec a autorisé jeudi le transporteur à revenir dans l'axe Gaspé-Grande-Rivière, en fonction du projet déposé au début de mai par Kéolis Canada, appuyé financièrement par les cinq MRC de la Gaspésie et par le ministère des Transports du Québec.

Kéolis Canada augmentera aussi le nombre de ses arrêts en Gaspésie, en revenant à New Richmond, à Port-Daniel et à Percé. De plus, le seul voyage quotidien entre Montréal et la Gaspésie, effectué de nuit depuis les réductions de services entrées en vigueur le 18 janvier 2015, sera remplacé par un trajet de jour, avec départ à 6h.

Ces rétablissements de services sont accueillis favorablement par la préfète de la MRC du Rocher-Percé, Nadia Minassian, qui avait participé aux négociations visant à convaincre Kéolis Canada de soumettre de nouvelles propositions à la Commission des transports.

«C'est quelque chose qu'on attend depuis longtemps. C'est l'aboutissement de l'un des deux éléments nécessaires à l'amélioration du service», dit-elle.

Le second élément devrait prendre la forme d'une subvention de 112500 $ du ministère des Transports du Québec, qui s'y est engagé au printemps.

«Je n'ai pas reçu l'engagement par écrit. J'ai bien perçu verbalement le bon son de cloche envoyé par le ministère, d'autant plus que ça [la subvention] cadre dans les programmes actuels. On pense donc être en bonne position», note Mme Minassian.

Elle n'avait pu s'empêcher d'exprimer sa réserve, en mai, de voir du financement public venant des MRC gaspésiennes appuyer un géant comme le groupe Kéolis, société mère de Kéolis Canada. Le groupe Kéolis est détenu à 70 % par la SNCF, la Société nationale des chemins de fer de France, et à 30 % par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

«Le transport reste l'enjeu majeur pour la Gaspésie», dit-elle, en faisant notamment référence au retour de Via Rail à l'est de Matapédia et à l'ajustement des tarifs aériens à la baisse.

Les MRC ont chacune versé 7500 $, pour totaliser 37 500 $. La somme sera ajoutée aux 112 500 $ du ministère des Transports et comblera les 150 000 $ projetés par Kéolis Canada pour recouvrer les frais d'exploitation attribuables aux services acceptés par la Commission des transports.

Engagement verbal

Chez Kéolis Canada, l'engagement verbal du ministère des Transports suffit. «Déjà, sur le site Internet de Kéolis, après le 2 juillet, vous trouverez le nouvel horaire et les nouveaux arrêts», signale Denise Sirois.

Le parcours tronqué de Kéolis Canada entre Grande-Rivière et Gaspé ne laisse pas seulement Percé dans le vide. Il empêche depuis janvier 2015 et pour une semaine encore la réalisation du tour de la Gaspésie en autocar. Il cause aussi de sérieux ennuis à de nombreuses entreprises comptant sur le service de colis pour joindre leurs clients.

Le service de Kéolis Canada à l'est de Rimouski représentera quand même moins de 50 % de l'étendue des liens qui étaient disponibles avant les coupes du 18 janvier 2015.

Les passagers embarquant à Percé, Pointe-à-la-Croix et Matapédia devront préalablement être en possession de leur billet, puisqu'il ne sera pas possible de les acheter là où l'autocar arrêtera. Les arrêts de Pointe-à-la-Croix et de Matapédia changent d'ailleurs d'endroit. Ils seront situés le long de la route 132, pour gagner du temps. À Matapédia, l'arrêt sera dehors, devant le CLSC, «en attendant de trouver un abri», note Denise Sirois.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer