Exclusif

Moins de vols directs vers les États-Unis

Aéroport de Québec... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Aéroport de Québec

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les vols directs vers les États-Unis sont de moins en moins nombreux à l'aéroport de Québec, mais le nombre de passagers se maintient.

US Airways, fusionnée depuis avec American Airlines, avait mis en place trois vols quotidiens à destination de Philadelphie, sa plaque tournante dans l'est, en 2011. Elle a ensuite diminué à deux. American Airlines n'en offre plus qu'un cet été et décrochera après le 2 novembre.

Depuis un moment, United n'offre plus qu'un vol vers Chicago au lieu de deux et deux vols vers Newark plutôt que trois.

Le principal aéroport new-yorkais, John-F.-Kennedy, est toujours desservi deux fois par jour par Delta.

Mathieu Claise, directeur des communications d'Aéroport de Québec inc., la société à but non lucratif qui gère l'aéroport international Jean-Lesage, répète que tous les transporteurs américains ont révisé leurs routes pour utiliser leurs avions au maximum. C'est la conséquence d'une économie longtemps moribonde.

Le porte-parole assure par ailleurs qu'American Airlines ne va pas abandonner Québec. Cette semaine, des dirigeants de la compagnie se sont déplacés dans la capitale pour souligner le cinquième anniversaire de leur arrivée. Ils ont été informés du coup de la construction prochaine d'un centre de prédédouanement. Cet équipement permet aux voyageurs de franchir les douanes américaines à leur aéroport d'origine et donc de gagner du temps à l'arrivée.

«Ils rationalisent leurs affaires pour mieux se redéployer», souligne M. Claise, persuadé que l'aéroport de Québec demeure dans leurs plans.

Celui-ci fait également valoir que le taux de change a réduit le nombre de voyageurs intéressés aux États-Unis.

Progression malgré tout

N'empêche, la progression est constante depuis l'amélioration des infrastructures d'accueil en 2008. Le trafic transfrontalier est passé de 149 000 à 239 000 passagers par année l'an dernier. L'année 2014 était même meilleure, avec 274 000 passagers.

M. Claise y voit une conséquence directe de l'arrivée du transporteur Rouge, d'Air Canada, qui transporte davantage de personnes vers les États-Unis, mais en passant par Montréal et Toronto. Si bien que ces passagers sont comptabilisés dans les vols intérieurs, qui ont connu une augmentation de 51 000 passagers l'an dernier.

Le directeur des communications de l'aéroport de Québec demeure convaincu que l'offre vers les États-Unis s'élargira et se diversifiera avec le centre de prédédouanement. Le président et chef de la direction, Gaëtan Gagné, a déjà dit qu'il visait notamment les transporteurs au rabais, absents de la capitale pour le moment.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer