L'entrée nord du quartier Saint-Roch sera transformée

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC)...

Agrandir

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) achète deux édifices fédéraux vacants sur la rue de la Pointe-aux-Lièvres afin d'aménager un pôle d'échanges pour le futur service rapide par bus (SRB).

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) achète deux édifices fédéraux vacants rue de la Pointe-aux-Lièvres afin d'aménager un pôle d'échanges pour le futur service rapide par bus (SRB). En face, le terrain de la centrale de police Victoria sera converti en parc pour «changer dramatiquement» l'entrée nord du quartier Saint-Roch.

La transaction pour les deux terrains d'une superficie de 9780 mètres carrés - les bâtiments autrefois occupés par Revenu Canada seront démolis - a été approuvée mercredi par le conseil d'administration du RTC. Il en coûtera près de 6 millions $, mais une subvention pouvant aller jusqu'à 75 % de ce montant est attendue du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Le RTC construira à cet endroit stratégique un pôle d'échanges pour le SRB dans les prochaines années. Cette station remplacera le terminus Saint-Roch, éclaté depuis le début de la construction de la tour de la place Jacques-Cartier. «On est organisés de façon un peu bancale avec des réaménagements d'arrêts d'autobus un peu partout», a admis le président du RTC, Rémy Normand, précisant qu'environ 7500 usagers transitent déjà dans le secteur.

Le futur pôle d'échanges inclura un terminus d'autobus classique, mais aussi des commerces de proximité. Le maire Régis Labeaume a donné l'exemple d'une boulangerie, d'un nettoyeur et «pourquoi pas une garderie». Aucun échéancier précis n'a été avancé. La Ville de Québec veut d'abord réaliser les études nécessaires et conclure une entente avec un promoteur privé. La première phase du SRB doit être complétée pour 2022.

En sortant de Saint-Roch, le SRB doit passer par la rue de la Pointe-aux-Lièvres pour rejoindre le boulevard Wilfrid-Hamel. Le réseau routier environnant, tout enchevêtré, sera repensé afin de faciliter la circulation et aussi l'insertion des bus sur l'autoroute Laurentienne.

De l'autre côté de la rue, «tout le terrain de la centrale de police, ça va devenir un immense parc», a aussi annoncé le maire de Québec en conférence de presse. L'édifice désuet sera rasé quand tous les services seront déménagés dans la nouvelle centrale à construire dans Lebourgneuf.

Verdir le quartier

Régis Labeaume a parlé d'un «lieu de plaisance totale», tandis que le reste du parc Victoria compte beaucoup d'infrastructures sportives. Pour lui, c'est une façon d'améliorer l'entrée nord de Saint-Roch et un «premier pas» pour verdir davantage le populeux quartier. «Je pense que le monde de Saint-Roch et Saint-Sauveur mérite ça. Ça devenait nécessaire pour cette clientèle-là», a-t-il insisté.

Lors de l'adoption du PPU Saint-Roch, les citoyens avaient contesté l'idée avancée d'un stationnement de surface et plaidé justement pour davantage d'espaces verts. Ils ont été entendus. 

L'administration Labeaume en profitera pour «ajouter de la hauteur» plus au sud, le long de la rue Lalemant. Le PPU permet jusqu'à 25 mètres, soit environ huit étages. La station-service Ultramar, enclavée entre les larges voies de Dorchester et Prince-Édouard qui se transforment en autoroute Laurentienne, n'est plus dans les plans de la Ville. «On dit pas qu'on va l'exproprier, mais s'il veut vendre son terrain, il va faire de l'argent», a signifié Régis Labeaume.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer