«Terreur» et «mensonges» au MTQ

L'ex-auditrice Louise Boily et l'enquêteuse Annie Trudel ont déballé... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

L'ex-auditrice Louise Boily et l'enquêteuse Annie Trudel ont déballé leur sac sur les pratiques au ministère des Transports devant les députés de la Commission de l'administration publique, mercredi soir.

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'enquêteuse Annie Trudel et l'ex-auditrice Louise Boily ont déballé leur sac sur les pratiques au ministère des Transports. Et, manifestement, il était plein : fabrication de faux, manipulation, obstruction, opacité, mensonges, intimidation.

Les deux femmes au coeur de la controverse sur les «irrégularités» au MTQ avaient des choses à dire aux députés de la Commission de l'administration publique, mercredi soir. D'entrée de jeu, elles ont toutes deux demandé à être assermentées afin de bénéficier de l'immunité.

Mme Boily n'a pas tourné autour du pot. Selon elle, le rapport d'audit dont elle est l'auteure, dont deux versions ont été remises aux parlementaires, a été trafiqué. «Les documents qui portent mon nom présentent des caractéristiques de manipulation, ce qui représente pour moi deux faux», a dit Mme Boily. Des références à des articles de journaux qui ont été écrits après la production dudit rapport s'y retrouvent, s'est-elle étonnée. «À ma connaissance, les lois de la physique quantique font qu'on ne peut pas devancer le temps», a dit Mme Boily. Elle a transmis des informations à l'Unité permanente anticorruption (UPAC) à ce sujet.

L'enquêteuse Annie Trudel arrive à la Commission de l'administration... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot) - image 2.0

Agrandir

L'enquêteuse Annie Trudel arrive à la Commission de l'administration publique, mercredi soir. 

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Celle qui a été pendant plus de 13 ans directrice de l'audit interne et de la vérification des programmes a mis à mal la version présentée à la mi-mai par la sous-ministre aux Transports, Dominique Savoie, dégommée depuis. Selon Mme Boily, la sous-ministre avait bel et bien été informée de problématiques liées au fractionnement de contrats à d'anciens employés. À un moment, se souvient-elle, Mme Savoie lui aurait «redonné (son) document et m'avait dit que je n'étais pas là pour lui rapporter des problèmes, mais pour les régler moi-même».

Un autre de ses rapports a été tronqué de huit pages à la demande même de la sous-ministre, a-t-elle rapporté. Il lui a aussi été demandé de fermer les yeux sur le caractère «plus ou moins plausible» d'un plan de lutte contre la corruption au MTQ.

Des professionnels en contrôle des processus ont bel et bien été victimes d'intimidation, assure-t-elle. Ils avaient la délicate tâche d'évaluer le travail de leur supérieur. «On m'a dit, vous savez, les directeurs n'aiment pas avoir de non-conformité et on a moins de liberté de présenter les résultats», a affirmé Mme Boily.

Elle s'est elle-même sentie intimidée par deux supérieures, Mme Nathalie Noël et Mme Danielle Cantin, qui cherchaient à comprendre comment la commission Charbonneau avait mis la main sur ses rapports. «J'étais complètement terrorisée, se souvient-elle. J'avais peur de retourner dans le ministère. (...) Ça m'a mis extrêmement mal à l'aise. J'ai eu vraiment peur. Je n'allais plus dans une réunion sans me faire accompagner par un de mes employés.»

L'ex-responsable de l'audit au MTQ a été mutée de son poste. Elle avait refusé de «fermer les yeux» sur le caractère «plus ou moins plausible» d'un plan de lutte à la corruption et à la collusion du MTQ. «Mes rapports ne présentaient pas toujours un portrait tout rose, a déclaré Mme Boily. J'imagine que c'est parce que ça ne présentait pas une belle image.» Elle parle d'une «chape de plomb» sur le ministère.

Le cas de l'analyste Annie Trudel est aussi troublant. Celle qui avait été mandatée pour faire la lumière sur certaines pratiques au MTQ a aussi constaté que son travail a été manipulé, notamment l'information enregistrée sur la fameuse clé USB qui contient le résultat de ses recherches et qui a été transmise à l'UPAC. Une liste de courriels consignés par l'analyste a aussi disparu. «Ce n'est plus là, a-t-elle affirmé. Selon mon point de vue, toutes les preuves d'obstruction au MTQ à mon travail étaient dans ces courriels», a affirmé Mme Trudel.

Parce qu'obstruction, il y a eu, assure-t-elle. On l'a empêché d'avoir accès à une multitude d'informations. Les réponses à ses questions étaient longues à venir et la plupart du temps incomplètes.

«À un moment, un employé m'informe que la sous-ministre et des sous-ministres adjoints attendaient mon rapport et que des gens allaient avoir la responsabilité de démolir mon rapport pour éviter que je sois renouvelée, a témoigné Mme Trudel. On m'informe de ça et on me met de la pression.» Il y a à son avis une «culture à briser» au MTQ.

Elle ne pouvait pas parler directement aux employés. Elle devait passer par une agente de liaison. «La directive était de ne pas me parler, de ne rien me donner, a soutenu Mme Trudel. Tout devait passer par l'agente de liaison. Je suis sous l'impression qu'elle devrait faire approuver des choses avant de me les remettre.»

Mme Trudel a insisté sur l'importance de mieux protéger les lanceurs d'alerte. Ceux-ci, des «travailleurs ordinaires» qui doivent «protéger leur gagne-pain», sont souvent ostracisés dans leur milieu de travail, a-t-elle affirmé. Plutôt que d'être écoutés, ils sont tablettés, ignorés, deviennent la cible de fausses rumeurs. «Certains amis se sauvent, certains employeurs ferment leur porte», a déclaré Mme Trudel.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer