RTC: les aînés subissent encore des hausses de plus de 10 %

À compter du 1er juillet, les usagers du... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

À compter du 1er juillet, les usagers du RTC devront payer davantage pour prendre le bus.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Alors que la plupart des utilisateurs du Réseau de transport de la Capitale (RTC) subiront le 1er juillet des hausses de tarifs de moins de 2 %, les aînés devront payer au moins 10 % plus cher pour prendre le bus.

Le RTC a adopté sa nouvelle grille tarifaire mercredi soir lors de l'assemblée de son conseil d'administration. Celle-ci fait passer de 84 $ à 85,60 $ le tarif général pour le laissez-passer mensuel, de 56 $ à 57 $ pour le tarif étudiant et de 47 $ à 52 $ pour le tarif aînés.

Les hausses sont semblables pour le billet unitaire, dont le prix passe de 2,90 $ à 2,95 $ pour le tarif général et de 2,00 $ à 2,25 $ pour le tarif réduit applicable aux étudiants et aux aînés. Quant au prix du passage en argent comptant, il augmente de 3,25 $ à 3,50 $.

«C'est la suite de la politique que nous avons adoptée il y a deux ans et qui prévoit d'augmenter en escalier le tarif des aînés pour qu'il soit éventuellement au même niveau que le tarif des étudiants. On en est à la troisième marche de l'escalier», a expliqué le président du conseil d'administration du RTC, Rémy Normand.

Indiquant que Québec n'avait pas fait le même choix que Laval, qui offre la gratuité du transport par autobus à ses aînés, M. Normand ajoute que la politique n'a pas provoqué de baisse de la clientèle âgée. «Ce serait plutôt le contraire car en raison de la démographie, c'est plutôt une hausse assez marquée de la clientèle aînée que nous notons au RTC», a-t-il poursuivi.

Les diverses hausses devraient amener environ 1,7 million $ de plus dans les coffres du RTC. M. Normand plaide que les hausses de 1,9 % et 1,8 % des laissez-passer général et étudiant seraient les plus faibles en 15 ans. «Cette mesure touche 50 000 clients par mois. Les détenteurs de ces laissez-passer génèrent 92 % des titres mensuels.»

Le RTC sera plus généreux pour les familles, étendant à toute la période du 23 juin au 5 septembre le Privilège Famille, qui permet à un adulte d'être accompagné gratuitement de trois enfants de 6 à 11 ans. Ce privilège était autrefois en vigueur seulement les fins de semaine et les jours fériés de la période estivale.

On ramène aussi la promotion 3 pour 1 pour les travailleurs automobilistes, où un mois est payé par l'employeur, un mois gratuit fourni par le RTC et un mois aux frais du client. «C'est une formule qui a déjà existé et qui amenait une bonne rétention de la clientèle», conclut M. Normand.

Les personnes handicapées visuelles, qui comptent sur les... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

Les personnes handicapées visuelles, qui comptent sur les commandes vocales du système Nomade à l'intérieur des autobus, déplorent de ne pas bien entendre les indications.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Des handicapés visuels déçus du service Nomade

Le système Nomade, avec ses annonces vocales à l'intérieur des autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC), déçoit des personnes handicapées visuelles qui déplorent de ne pas bien entendre les indications un an après sa mise en place.

«Des fois on entend, des fois on entend mal, des fois on n'entend pas!» a résumé René Binet, qui a un handicap visuel et est directeur général du Regroupement des personnes handicapées visuelles des régions 03 et 12, mercredi soir lors de l'assemblée du conseil d'administration du RTC.

L'organisme avait fait les mêmes récriminations au mois d'octobre et souligne que rien n'a changé depuis. «Le plus gros problème, c'est l'intensité du volume. Quand le volume est au bout, généralement on entend. Les chauffeurs sont capables de jouer avec ça, mais il y en a que ça dérange ou qui ne veulent pas. Le système est très utile en soi, mais il nous sert mal», a expliqué M. Binet.

Le président du conseil d'administration, Rémy Normand, a indiqué que le RTC se penchait actuellement sur la question de la technologie. «Est-ce que les haut-parleurs sont tous de la même qualité? Non. On sait aussi que les vieux bus font plus de bruit. Ceci dit, nous comprenons les besoins spécifiques de ces personnes. Nous avons demandé au dg d'améliorer les standards pour les haut-parleurs dans les prochains appels d'offres.»

Le RTC analyse aussi la question des billets individuels sur carte Opus, qui ne sont pas acceptés par le transport adapté, et des billets de carton du transport adapté, qui ne sont plus acceptés par le RTC depuis 2011, une autre récrimination des personnes handicapées.

«C'est un problème vécu à travers le Canada suite à l'introduction des cartes à puce et, présentement, les sociétés de transport travaillent ensemble pour trouver une solution», a assuré le dg du RTC, Alain Mercier, ajoutant toutefois que l'idée de ramener des laissez-passer de papier n'était pas souhaitable.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer