La pire route du Québec se trouve en Gaspésie

Évaluée comme étant la pire route du Québec,... (Google Street View)

Agrandir

Évaluée comme étant la pire route du Québec, la route de Marcil à Port-Daniel-Gascons, en Gaspésie, a recueilli environ 10% des votes malgré l'éloignement géographique et la faible densité de population.

Google Street View

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La pire route du Québec est la route de Marcil à Port-Daniel-Gascons, en Gaspésie, selon le piteux palmarès dressé par CAA-Québec. La région de la Chaudière-Appalaches est toutefois la plus représentée dans le top 10.

La pire route du Québec est la route... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Pour une deuxième année, CAA-Québec a invité les internautes à désigner les pires routes du Québec. En quatre semaines, 14 000 votes ont été recueillis, presque trois fois plus que lors de la première édition. Pas moins de 2100 routes ont été nommées, dont plusieurs sont situées en région.

La grande gagnante, la route de Marcil à Port-Daniel-Gascons, part de la route 132, traverse des terres cultivées pour finalement se perdre dans la forêt. Elle a recueilli environ 10 % des votes malgré l'éloignement géographique et la faible densité de population, ce qui en dit long sur son état de décrépitude.

Une autre artère gaspésienne, la rue Day, à Paspébiac, arrive en troisième position, après la montée du Bois-Franc à Saint-Adolphe-d'Howard, dans les Laurentides. Dans la même région, le chemin Kilmar à Grenville-sur-la-Rouge est le seul à s'être hissé dans le top 10 pour une deuxième année consécutive.

Nids-de-poule et crevasses

Les automobilistes de la Chaudière-Appalaches, la région québécoise qui compte le plus de kilomètres de routes à entretenir, ont profité de l'occasion qui leur était donnée pour exprimer leur ras-le-bol des nids-de-poule et des crevasses. Le rang Saint-Michel, à Saint-Narcisse-de-Beaurivage, le chemin Ville-Marie, à Lévis, et la route Fraser, à Beauceville, se sont taillé une place dans le palmarès.

L'an dernier, c'est le chemin de la Traverse, qui relie Lac-Beauport à Sainte-Brigitte-de-Laval, qui avait remporté le déshonneur provincial. Il demeure d'ailleurs au premier rang des pires routes de la région de la Capitale-Nationale. Les autres axes honnis par les automobilistes de Québec ne sont pas les moindres : le boulevard Henri-Bourassa, l'avenue D'Estimauville, la route de l'Aéroport et le boulevard des Galeries.

CAA-Québec profite de la publication de son palmarès pour sensibiliser les municipalités concernées à l'importance de conserver leurs routes dans un bon état. «On fait un suivi assez serré avec elles pour connaître leurs intentions, voir ce qui va être fait», explique Rébecca Salesse, porte-parole du lobby automobile.

L'an dernier, 500 millions $ ont été investis sur les routes ciblées, ce qui a permis à certaines d'entre elles de disparaître du radar.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer