Un radar photo mobile vandalisé dans Beauport

Le radar photo avait été installé jeudi matin... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

Le radar photo avait été installé jeudi matin sur la rue Bessette, dans Beauport. Il n'était en opération que depuis le 8 avril, tout comme deux autres appareils semblables dans la région de Québec.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'un des trois nouveaux radars photo mobiles sur remorque mis à la disposition des services de police de la grande région de Québec a été vandalisé dans la nuit de jeudi à vendredi. L'appareil a été laissé sans surveillance et le système de sécurité n'a pas fonctionné.

Le radar photo avait été installé jeudi matin sur la rue Bessette, dans Beauport. Selon des informations obtenues au ministère du Transports du Québec (MTQ), le radar d'une valeur de 117 250$ n'était en opération que depuis le 8 avril, tout comme deux autres appareils semblables dans la région de Québec. Deux sont utilisés par le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) et un autre par la Sûreté du Québec.

Selon Pierre Poulin, dont la résidence se trouve tout juste en face du cinémomètre vandalisé, le radar était en place et fonctionnel, jeudi soir, vers 22h. «L'appareil était sans surveillance», a-t-il observé. À son réveil, M. Poulin a réalisé que le mât de l'installation et les pièces d'éclairage servant au flash avaient été arrachés durant la nuit. Des flammèches s'échappaient de la remorque en raison d'un court-circuit causé par les bris.

Le SPVQ a confirmé le méfait vendredi matin. Selon la porte-parole Marie-Ève Painchaud, le ou les auteurs auraient commis d'autres actes de vandalisme dans ce secteur de Beauport (Sainte-Thérèse-de-Lisieux) au cours de la même nuit. «Il y a eu d'autres méfaits. On a reçu des plaintes des dommages sur une maison et des dommages sur un véhicule», a-t-elle expliqué, ajoutant que ces événements pourraient tous être liés entre eux. Aucun suspect n'avait encore été appréhendé. Selon nos informations, les délits ont été commis sur des rues voisines, dont la rue Isabelle.

Concernant le radar photo, le SPVQ a aussitôt avisé le MTQ, propriétaire de l'équipement. Une équipe du ministère devait se rendre sur place vendredi pour constater les dégâts. À première vue, l'appareil ne serait pas une perte totale et pourra être réparé. «Un fournisseur va récupérer la remorque aujourd'hui [vendredi]. [...] On ne sait pas encore combien ça va coûter», a fait savoir Solène Lemay, porte-parole du MTQ.

Système défectueux

Mme Lemay a précisé que le radar photo mobile avait une autonomie suffisante pour être laissé en place durant la nuit. «Le radar est en opération la nuit. À tout moment, si quelque-chose se passe avec l'appareil, un signal est envoyé à distance», a-t-elle dit, expliquant ainsi l'absence de surveillance sur place.

Ce signal aurait dû se rendre au SPVQ. Le système ne semble pas avoir fonctionné puisque qu'aucun policier ne s'est rendu sur place.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer