782 chantiers routiers à Québec cet été

La Ville de Québec ne craint pas de faire monter les prix de l'asphalte, même... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Québec ne craint pas de faire monter les prix de l'asphalte, même si elle multiplie pratiquement par quatre le nombre de kilomètres de rues qui seront pavées cet été. 

Le maire Régis Labeaume et le vice-président du comité exécutif Jonatan Julien ont confirmé vendredi la réalisation de 782 chantiers, dont 441 visant le réseau routier, d'ici la fin de l'année 2016. Il y en a pour 100 millions $. 

Ce sont ainsi 226 kilomètres de rues qui auront droit à une nouvelle couche d'asphalte, soit l'équivalent de la distance Québec-Montréal «de pont à pont», a fait remarquer M. Labeaume. Exactement 114 kilomètres sont inclus dans l'«opération massive d'asphaltage» annoncée récemment pour faire échec aux nids-de-poule. 

Ces dernières années, la Ville de Québec entreprenait environ 200 chantiers et asphaltait autour d'une soixantaine de kilomètres de rues annuellement. L'investissement était toutefois supérieur, puisque davantage de réseaux souterrains (aqueduc et égouts) étaient ciblés. 

L'administration Labeaume estime entre 15 et 20 millions $ l'effort supplémentaire d'asphaltage, qui sera répété au cours des prochaines années. «Ça devient un service en continu», assure le maire. 

La dépense exacte sera établie une fois que tous les résultats d'appels d'offres seront connus. Pour le moment, le conseiller Julien dit constater une baisse de prix variant entre 15 et 20 % sur les contrats d'asphaltage déjà accordés. «On voit qu'on est en train de se dégager une marge de manoeuvre», se réjouit-il. 

Appels d'offres ce printemps

Daniel Lessard, directeur du service de l'ingénierie, a expliqué que les appels d'offres pour le pavage de surface se feront ce printemps dans le but de sortir les rouleaux en juillet et en août, après la programmation régulière. «Il n'y aura pas nécessairement de surchauffe compte tenu du décalage qu'on va avoir entre les deux», a-t-il indiqué. «La surchauffe vient de la capacité du marché de faire les travaux et là, les entrepreneurs vont être libres.»

L'ingénieur s'est dit satisfait de l'accent mis sur l'entretien des chaussées par le politique. Avec l'hiver pluvieux que l'on vient de traverser, il est apparu clair à tout le monde qu'il fallait faire plus que boucher des trous au printemps sans toutefois s'attaquer systématiquement à des reconstructions de chaussée beaucoup plus coûteuses, a-t-il relaté. 

Ces travaux plus légers devront toutefois être refaits éventuellement. Le maire Labeaume a dit agir «dans le moyen terme». «On fait du travail pour cinq, six ans», a-t-il estimé. 

De nuit

La Ville de Québec a mis en place des mesures pour amoindrir les effets de cette abondance de chantiers sur les citoyens. Il est question de détours, de signalisation et de communications passant notamment par les réseaux sociaux. Les 14 projets les plus dérangeants auront droit à un protocole spécifique. 

Sur les grands axes routiers, les travaux d'asphaltage seront faits de nuit, a ajouté Marc Des Rivières, directeur du Bureau du transport. Il y a également des discussions avec le ministère des Transports du Québec pour coordonner les chantiers. 

Pour les travaux de longue durée, il y aura toujours distribution d'avis de porte-à-porte et l'information sera diffusée sur le site Web et le fil Twitter de la Ville, même par communiqué de presse au besoin. 

Les chantiers de courte durée seront quant à eux annoncés 48 heures à l'avance sur Internet et par Twitter. Selon M. Des Rivières, il est difficile de faire mieux puisque ces petits chantiers sont tributaires de l'avancement des précédents et de la météo. 

Projets majeurs

  • Côte de Sillery entre l'église et le chemin du Foulon 
  • Pont de la rivière du Lac, au nord du boulevard Raymond
  • Avenue Chauveau entre les boulevards Saint-Jacques et de l'Ormière 
  • Boulevard René-Lévesque Ouest entre la rue Eymard et le boulevard Laurier et entre l'avenue du Bon-Air et la rue du Parc-Gomin
  • Boulevard Masson entre la rue Michelet et le boulevard Wilfrid-Hamel et entre la rue Abril et la rue Gide
  • Boulevard Langelier entre la rue d'Argenson et la courbe au sud de la rue Arago Ouest
  • Avenue du Colisée entre la 41e Rue Ouest et la rue des Pins Est
  • Boulevard Henri-Bourassa entre la 46e Rue Est et la 57e Rue Est 
  • Boulevard Louis-XIV entre l'avenue Larue et la courbe
  • Rue Jacques-Bédard à Lac-Saint-Charles

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer