Une voie réservée sur Laurentienne

L'autoroute Laurentienne Sud entre la rue George-Muir et... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'autoroute Laurentienne Sud entre la rue George-Muir et le boulevard Louis-XIV

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre des Transports du Québec, Jacques Daoust, confirme qu'une voie sera ajoutée sur l'autoroute Laurentienne sud entre la rue de la Faune et le boulevard Louis-XIV et qu'elle sera réservée au transport en commun, au covoiturage et aux voitures électriques. La construction débutera cet été, et la mise en service est prévue à l'automne 2017.

C'est donc le modèle de l'autoroute Robert-Bourassa que privilégie le gouvernement du Québec pour ajouter de la capacité dans la couronne nord. M. Daoust s'est réjoui de la place faite aux véhicules électriques. «Si on ne met pas une infrastructure le fun pour une auto électrique, on n'en aura pas», a-t-il fait remarquer.

Le tronçon de quatre kilomètres sera mis en chantier prochainement. L'annonce officielle devrait être faite prochainement, parallèlement au dévoilement de la programmation du ministère des Transports du Québec pour la région de la Capitale-Nationale. La valeur des travaux n'est pas connue. Il faut encore lancer un appel d'offres.

Le ministre a admis, en marge de la commission parlementaire des transports, qu'il ne connaissait pas les détails du projet, ébruité la semaine dernière par ses collègues François Blais et Véronyque Tremblay, députés du secteur. Il n'a pas été possible de savoir si Québec prévoit ajouter une voie supplémentaire sur toute la longueur de l'autoroute Laurentienne au fil du temps.

C'est ce que souhaite le maire de Québec, qui avait refusé à l'automne un élargissement débutant un peu plus au nord, à George-Muir. Le plan de mobilité durable de la Ville de Québec réservait cette éventuelle troisième voie au transport collectif.

Au cabinet de Régis Labeaume, on a indiqué au Soleil avoir appris la nouvelle par les médias, jeudi après-midi.

Le maire réserve ses commentaires pour l'instant, préférant attendre de s'entretenir avec le ministre responsable de la capitale, François Blais, vendredi matin. Les deux élus avaient déjà prévu une rencontre et l'autoroute Laurentienne fait partie des sujets à l'ordre du jour.

Version édulcorée

Éric Caire, député de la Coalition avenir Québec (CAQ), ne s'est pas fait prier pour commenter, lui. «Le mauvais projet de cet automne, qui avait été rejeté de façon assez majoritaire, revient en version édulcorée. C'est un peu ridicule, on aurait pu s'attendre à une version bonifiée», a-t-il lancé, surpris que la Ville n'ait pas été consultée.

M. Caire en a particulièrement contre l'aménagement d'une voie réservée, qui selon lui n'est pas justifiée. «C'est toujours le même nombre anémique d'autobus qui vont fréquenter ce tronçon-là et les mêmes familles qui vont être pénalisées», laisse-t-il tomber.

Blâmant le bureau du premier ministre et plus particulièrement la députée Véronyque Tremblay, qui avait promis l'élargissement de Laurentienne en campagne électorale, M. Caire parle d'une décision «idéologique et pas pragmatique» en faveur du transport en commun, au détriment des besoins des citoyens automobilistes.

À plus long terme, le député de La Peltrie se dit ouvert à la création d'un corridor exclusif pour les autobus et le covoiturage, s'il est prouvé que cela soulagerait la circulation, très dense dans le secteur aux heures de pointe. «Si la demande augmente, il sera encore temps de peinturer des losanges sur la chaussée», dit-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer