Jean D'Amour défend le projet d'autoroute 85

Le gouvernement Couillard a retiré le projet de... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Le gouvernement Couillard a retiré le projet de prolongement de l'autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Rimouski de son plan québécois des infrastructures 2015-2025.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Trois-Pistoles) Jean D'Amour est venu défendre, lundi, à l'hôtel de ville de Trois-Pistoles, le projet de réaménagement de la route 185, située dans le Témiscouata, en autoroute 85. Tandis que des maires, des citoyens et le Parti québécois dénoncent un manque de clarté du ministre par rapport à l'échéancier ou, pire encore, de repousser le début des travaux, M. D'Amour a annoncé la préparation des plans et devis pour 2017 et le début des travaux pour 2018.

Des 188,1 millions $ d'investissements qu'il a annoncés pour le réseau routier du Bas-Saint-Laurent, 34,6 millions $ seront affectés à la phase 3 du projet de conversion de la route 185, jugée dangereuse, en autoroute. Le parlementaire envisage son inauguration en 2021 et des travaux qui s'échelonneront progressivement jusqu'en 2025.

«On a fait croire aux gens que les travaux étaient reportés et il n'en est rien, s'insurge le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent. Aujourd'hui, on va remettre les pendules à l'heure. Le dossier n'a pas été ralenti. On fait exactement ce à quoi on s'est engagés à faire en juillet dernier.»

Par ailleurs, le gouvernement Couillard avait retiré le projet de prolongement de l'autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Rimouski de son plan québécois des infrastructures 2015-2025. Le maire de Rimouski, Éric Forest, et la présidente de la Chambre de commerce et de l'industrie de Rimouski-Neigette, Chantal Pilon, avaient fait part de leur mécontentement, le 7 avril, lors d'une rencontre avec le ministre des Transports, Jacques Daoust.

Or, le ministre D'Amour est venu leur dire que des rencontres auraient lieu au cours des prochaines semaines et que le tracé privilégié leur serait présenté. «Je suis très, très contente, fait savoir Mme Pilon. Ce que le ministre D'Amour annonce va exactement dans le sens des discussions qu'on a eues avec le ministre Daoust. Le projet revient tranquillement sur les rails.» L'échéancier des travaux, évalués à 1 milliard $, n'est pas connu pour le moment.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer