Deux nouveaux parcours Métrobus en 2016

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) procédera d'ici la fin de l'année... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) procédera d'ici la fin de l'année 2016 au lancement de deux parcours Métrobus fort attendus. Le 807 remplacera le populaire 7 et le 804 desservira le secteur nord-ouest de Québec, sur les bases de l'actuel 87.

Ces deux parcours figuraient dans le dernier plan stratégique du RTC, qui couvrait la période 2005-2014. Ils seront mis en branle par étapes.

Le 807 pourra ainsi compter sur des articulés - principalement les nouveaux hybrides plus silencieux et moins polluants - dès le 20 août. La fréquence sera légèrement diminuée car les doublons seront éliminés, mais restera tout de même aux 6 minutes aux heures de pointe et aux 15 minutes maximum autrement. Le système Nomade en temps réel, qui permet de connaître l'heure exacte de passage des bus, sera disponible.

Roulant sur un chemin Sainte-Foy très étroit par endroits, les longs autobus ne profiteront pas de voies réservées comme les autres Métrobus pour le moment. Plusieurs mesures sont étudiées pour améliorer la fluidité à l'avenir : synchronisation des feux de circulation, reconfiguration de portions de rues, délocalisation des arrêts, entre autres exemples. Aucun échéancier n'a toutefois été proposé pour les phases subséquentes.

Déjà, il est acquis que le 807 ne desservira plus le Vieux-Québec. Il s'arrêtera au terminus D'Youville car il n'est pas possible de circuler à l'intérieur des murs avec un articulé. 

Cette portion du circuit sera récupérée par le 21, ex-Écolobus, qui se rendra désormais jusqu'au Musée national des beaux-arts, desservant au passage la colline parlementaire et le Grand Théâtre. Le président du RTC, Rémy Normand, l'a présenté mercredi comme un parcours «muséal, presque patrimonial». Dès le 18 juin pour s'arrimer avec l'ouverture du nouveau pavillon du musée. En midibus hybride à partir de 2018.

Le Métrobus 804, maintes fois reporté mais toujours espéré, reliera quant à lui Loretteville à Sainte-Foy, en passant par l'Université Laval à partir du 3 décembre. En ajoutant des articulés et de nouvelles fréquences, «on va donner plus de confort et répondre aux plaintes», nombreuses sur la route surchargée du 87, a souligné M. Normand. «Il y a un besoin, la clientèle le demande, le volume est là», a-t-il résumé. Les autres aménagements viendront plus tard.

Pour la rentrée, le RTC a aussi annoncé mercredi la création d'un nouveau parcours urbain, le 19, qui reliera Limoilou à Montcalm en passant par la côte Sherbrooke et Saint-Sauveur. En 2018, les nouveaux midibus hybrides assureront le service, comme demandé par les commerçants de la rue Cartier et de la 3e Avenue. Cet ajout est rendu possible grâce aux nouvelles normes de déneigement de la Ville de Québec, qui permettent d'affronter le dénivelé de la côte Sherbrooke. 

Le parcours 75 est bonifié. En empruntant systématiquement la voie réservée de Robert-Bourassa, il permettra notamment de relier les centres commerciaux de Sainte-Foy aux Galeries de la Capitale en 15 minutes. Ce temps est concurrentiel avec l'auto, a fait remarquer le président du RTC.

Parmi les autres changements annoncés, notons la fusion des parcours 3 et 37 qui partent de Charlesbourg vers Limoilou, puis le centre-ville. Les numéros 10 et 1a au centre-ville, très peu achalandés, sont éliminés. Les arrêts sont toutefois repris par d'autres parcours. 

Sur une base annuelle, le RTC parle d'un ajout de 30 000 heures de service, financées à même des gains de productivité dus en grande partie au système Nomade. Il n'y a pas d'impact sur le budget, a indiqué le directeur général du RTC, Alain Mercier. Les prochaines phases de développement, en attendant le service rapide par bus (SRB), nécessiteront toutefois des investissements à inscrire au programme triennal d'immobilisations.

Le directeur général d'Accès transports viables, Étienne Grandmont, a parlé mercredi d'une «belle grosse bouchée» pour le RTC. Les parcours proposés passent par les bons axes, selon lui, et la création de circuits urbains répond aux besoins exprimés par les citoyens. 

M. Grandmont espère que le développement des autres composantes Métrobus ne tardera pas, mais approuve la décision du RTC de déployer ses articulés même si tout n'est pas attaché.

Le RTC entre maintenant dans une phase de consultation. Jusqu'au 24 avril, la population peut formuler des commentaires sur un site Web consacré à les recueillir : rtcquebec.ca/ameliorations2016.

Le lundi 18 avril, de 11h à 20h, le RTC tiendra aussi une journée d'information au centre administratif Lebourgneuf (720, rue des Rocailles).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer