Uber invite ses chauffeurs à payer leurs taxes et impôts

.... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En pleine saison des impôts, Uber Canada incite ses chauffeurs québécois à se conformer aux lois fiscales et met au défi les taxis pour qu'ils fassent de même.

L'entreprise a publicisé vendredi la conclusion d'un partenariat avec la firme comptable Impôt Expert afin que ses chauffeurs puissent obtenir un rabais de 20% sur la production de leur déclaration de revenus. 

Aussi, tous les chauffeurs ayant accumulé plus de 30 000 $ de revenus - et devant donc rembourser les taxes de vente - ont été joints par téléphone «afin de leur rappeler l'importance de respecter leurs obligations fiscales». 

C'est toutefois une minorité qui dépasse ce seuil, le même pour tous les travailleurs autonomes. Environ 75% des chauffeurs d'Uber s'y consacrent à temps partiel. 

Dans une offensive médiatique, la multinationale met également de l'avant le fait qu'elle «respecte l'ensemble de ses obligations fiscales», sans révéler combien d'impôts sont payés. Elle ajoute avoir remis 600 pages de documents au gouvernement du Québec, en marge de la récente commission parlementaire sur le transport rémunéré de personnes, afin qu'il puisse évaluer l'ampleur de ses activités. 

Pertes de 73 millions $

Le nouveau concurrent des compagnies de taxis revient sur les pertes fiscales estimées par Revenu Québec pour l'industrie du taxi, qui tourneraient autour de 73 millions$. Pour contrer l'évasion fiscale, le provincial parle depuis des années d'imposer dans chaque taxi un module d'enregistrement des ventes, comme ceux que l'on trouve dans les restaurants, mais le projet n'aboutit pas. 

«Contrairement à la campagne de désinformation menée par les lobbys de l'industrie du taxi, Uber respecte toutes ses obligations fiscales, encourage et fournit les outils afin que ses partenaires-chauffeurs paient leurs taxes et leurs impôts. Nous espérons que l'industrie du taxi se modernisera et mettra fin à l'évasion fiscale et au travail au noir qui représente des pertes de plus de 73 millions par année pour le Québec», déclare le porte-parole d'Uber, Jean-­Christophe De Le Rue.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer