Davie: Québec met 20 millions $ sur la table

Le chantier Davie... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le chantier Davie

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement du Québec offre 20 millions $ pour que la Davie rappelle ses travailleurs au chômage forcé et achève la construction des navires jumeaux de la Société des traversiers du Québec (STQ) attendus à Tadoussac. Le chantier naval considère «qu'une solution est à portée de main».

«Ce que nous avons proposé à Davie, c'est de dire OK, vous allez rappeler ces employés et on va finir les bateaux. C'est ça qui est notre objectif. Nous, on va déposer 20 millions $ pour les terminer, laissant au médiateur ou aux tribunaux, parce que c'est dans la méthode de règlement des différends, la latitude de déterminer où sont les responsabilités dans tout ça», a expliqué jeudi le ministre des Transports, Jacques Daoust, confirmant la nouvelle publiée par Le Soleil lundi.

À terme, celui qui serait désigné responsable des coûts supplémentaires engendrés pendant la construction - Davie parle de 40 millions $, mais le gouvernement n'a toujours pas reçu de réclamation précise - devrait ramasser la facture.

Les 20 millions $ proposés viendraient s'ajouter aux 98 millions $ déjà versés à la Davie, mais ne dépasseraient pas les 125 millions $ prévus au contrat de gré à gré entériné par un décret en 2011. Le ministre Daoust a insisté pour dire qu'il s'agissait d'une avance de fonds et non d'un paiement d'«extras».

Le politicien a précisé qu'un des navires est construit à 83 % et l'autre à 73 %. La coque est complétée seulement sur le plus avancé des deux. «Je ne peux même pas les prendre et les sortir de là», a soupiré M. Daoust, qui ne peut dire quand les traversiers pourront naviguer sur le Saguenay. Selon la dernière proposition de la Davie, seulement un navire serait livré en novembre alors que les deux sont attendus depuis l'été dernier.

Rappelons que Chantier Davie Canada a cessé les travaux sur l'un des traversiers le 11 mars pour protester contre le refus de la STQ d'assumer des changements aux plans et devis présentés comme nécessaires. Exactement 189 employés ont été mis à pied pour le moment, mais des centaines d'autres seraient menacés.

Le ministre des Transports a repris à son compte l'analyse de la STQ, qu'il chapeaute, et attribué l'imbroglio à une mauvaise traduction du contrat initial de 38 pages, rédigé en français. Y sont détaillés les besoins de la STQ et les spécifications des navires à construire. Il appartient ensuite au sous-traitant d'en faire les plans, de commander les pièces et de procéder à la construction en fonction de l'enveloppe convenue au départ.

«On sait que Davie a traduit le contrat et ils l'exécutent en fonction de la traduction qu'ils ont faite, qui n'est pas contractuelle pour nous du tout», a déclaré M. Daoust.

Le ministre a toutefois admis plus tard que ce pourrait être plus complexe: «Je n'ai pas le fondamental du conflit. Je serais très surpris que ce soit trois mots dans un contrat qui ont été mal traduits seulement.»

La réaction de Chantier Davie Canada est venue par la voix de son chef de la direction, Alan Bowen. «Nous sommes heureux de constater qu'une solution est à portée de main et que Chantier Davie recevra une portion considérable des paiements dus liés aux modifications qu'il était nécessaire d'apporter aux spécifications d'origine», a-t-il déclaré, se disant «heureux» de l'intervention du ministre et confiant dans le processus de médiation qui s'enclenche.

M. Bowen a par ailleurs nié tout problème de langue au chantier. «Puisque le français est la langue maternelle ou que 100% des membres de l'équipe impliqués dans la gestion du projet de la STQ parlent couramment français, nous refusons l'hypothèse d'une possible erreur de traduction», a-t-il indiqué.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer