RTC: les vénérables bus Classic remisés pour de bon

Le RTC avait acheté ses premiers autobus Classic... (Le Soleil, Nicolas Perron-Drolet)

Agrandir

Le RTC avait acheté ses premiers autobus Classic en 1983.

Le Soleil, Nicolas Perron-Drolet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le dernier autobus de la génération Classic a été mis au rancart par le Réseau de transport de la capitale (RTC). Haut sur pattes et polluant, il n'était plus adapté à la réalité d'aujourd'hui.

Le RTC a acheté ses premiers autobus Classic en 1983. Ils avaient un design plus moderne que les anciens, mais côté mécanique, ils ressemblaient en tous points à ceux des années 1960, raconte l'historien amateur Jean Breton. Celui que les médias ont pu visiter après son dernier parcours jeudi matin a été acheté en 1995 et prend sa retraite avec près de 774 500 kilomètres au compteur. 

«Il y a un peu de nostalgie de la part de nos clients, qui sont allés à l'école dans ces bus là, sont allés en jeunesse avec leurs amis dans ces bus-là. Ils ont entendu le son de la cloche qui leur rappelle des beaux souvenirs, mais c'est le temps d'être plus moderne», a commenté Alain Mercier, directeur général du RTC. 

Ce type d'autobus comptait trois marches à monter, des fenêtres qui s'ouvraient grand (assez pour y passer un bras!) et des cordes sur lesquelles on tirait pour demander au chauffeur de s'immobiliser au prochain arrêt. 

Tous connectés à Nomade

Comme le dernier de la série retourne au garage, le RTC peut maintenant dire que toute sa flotte d'autobus est connectée au système Nomade, qui permet de savoir en temps réel où les véhicules se trouvent. Ils ont également tous un plancher bas, qui permet aux parents avec poussette et aux personnes à mobilité réduite de monter à bord plus facilement. 

Reste que les planchers hauts avaient un avantage lors des journées de tempête comme celles que Québec a connue mercredi. «L'hiver, la neige nous faisait pas peur ben ben», raconte Léo Laplante, l'employé le plus ancien du RTC, qui cumule 40 ans d'expérience. Il se souvient avoir passé par-dessus des bancs de neige hauts de 3 pieds avec les autobus Classic. «Celle-là aurait pas été retardée à ben des places (mercredi)», lance-t-il en riant. 

Gaz à effet de serre

En se débarrassant de ses autobus Classic, le RTC améliorera son bilan d'émissions de gaz à effet de serre. Ses autobus hybrides les plus récents produisent 99% fois moins d'émanations polluantes que ce dernier. 

Comme il n'y a pas vraiment de marché pour revendre ce type d'autobus usagé, qui n'est presque plus utilisé au Canada, ce Classic sera très probablement recyclé.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer