Les chantiers dénoncent la stratégie fédérale pour renouveler la flotte

Le chantier de Seaspan à Halifax... (La Presse Canadienne, Andrew Vaughan)

Agrandir

Le chantier de Seaspan à Halifax

La Presse Canadienne, Andrew Vaughan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ottawa
La Presse Canadienne
Murray Brewster

L'association des constructeurs navals du Canada espère que le gouvernement fédéral modifiera sa stratégie quant au renouvellement de sa flotte civile et militaire.

Selon elle, la stratégie actuelle, mise de l'avant par l'ancien gouvernement Harper, ne fonctionne pas et a mené à des programmes de renouvellement «inabordables et insoutenables».

Elle veut que l'ensemble de la stratégie soit révisée afin d'y «inclure tous les chantiers canadiens pouvant livrer des navires».

Les constructeurs affirment qu'on ne peut plus attendre puisque l'âge de la flotte actuel pourrait éventuellement représenter un risque pour la sûreté des marins.

Selon des documents obtenus par La Presse Canadienne, des haut fonctionnaires ont prévenu le gouvernement actuel qu'il faudrait augmenter le budget d'environ 144 millions $ pour la construction d'un nouveau navire océanographique.

Le navire océanographique ne fait pas partie du programme de trois navires scientifiques d'études sur les pêches actuellement en construction au chantier de Seaspan, et qui montrent eux aussi des problèmes de dépassements de coûts - 181% entre 2009 et 2015, pour un budget qui atteint maintenant 687 millions $.

Le gouvernement a aussi appris que le remplacement des frégates coûterait beaucoup plus que les 26 milliards $ prévus il y a huit ans.

Modèle trop rigide

L'association a dit qu'elle avait tenté en vain de persuader le gouvernement conservateur que le modèle adopté était trop rigide. Elle estime que les conservateurs n'auraient pas dû se contenter de désigner seulement deux chantiers pour s'occuper de ce contrat.

La stratégie adoptée par l'ancien gouvernement n'a pas encore permis la construction d'un seul navire. L'association craint que les délais contribuent à une trop forte augmentation des coûts qui pourrait mettre en danger tout le programme de renouvellement des flottes.

«Seule la concurrence permettra d'optimiser l'investissement de l'argent des contribuables», affirme l'association.

Les constructeurs placent le gouvernement Trudeau dans une position difficile: la stratégie est une des rares politiques conservatrices que les libéraux appuyaient.

Un comité du conseil des ministres serait en train d'examiner le programme en raison de la forte augmentation des coûts.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer