Taxis: bloquer des routes et des ponts, «pas une bonne idée»

Les politiciens mettent en garde les chauffeurs de taxi contre la tentation de... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les politiciens mettent en garde les chauffeurs de taxi contre la tentation de bloquer des routes et des ponts de la région de Québec pour forcer une action gouvernementale contre Uber.

«Manifester est un droit, mais nous condamnerons tout geste qui prendra en otage les citoyens du Québec et ne tolérerons aucune violence», a fait savoir mardi le ministre des Transports par la voix de son attachée de presse devant l'imminence de moyens de pression.

Interpellé régulièrement sur l'illégalité d'Uber, Robert Poëti travaillait déjà en prévention la semaine dernière. «La pire chose que l'industrie du taxi pourrait faire actuellement, c'est perturber la circulation ou bloquer quoi que ce soit. Je les ai mis en garde vraiment sérieusement là-dessus», déclarait-il jeudi, après s'être entretenu avec des représentants de l'industrie.

«Tant qu'à l'illégalité, on agit en fonction de la loi actuelle. Est-ce qu'il y a une nouvelle loi qui peut être déposée éventuellement pour moderniser l'industrie du taxi? La réponse, c'est oui. Pis ça, c'est dans l'année qui vient, on est en train de le regarder actuellement», a-t-il poursuivi.

Le maire de Québec est allé dans le même sens mardi. «J'ai envie de leur dire : bloquez pas les ponts. C'est pas la bonne façon. Cette histoire-là de bloquer les rues, bloquer les ponts, je sais pas pourquoi les groupes organisés pensent qu'ils nous éveillent en faisant ça [alors que] le monde commence à les haïr. Ils vont se mettre la population à dos, c'est pas une bonne idée», a fait valoir Régis Labeaume.

Ce dernier ne veut pas se prononcer sur l'encadrement de l'industrie du transport de personnes car «ça dépasse les responsabilités de la Ville».

«Mes sentiments vont à l'égard des chauffeurs de taxi parce qu'ils payent des taxes à Québec, ils sont structurés. Le problème, c'est que Uber, ça existe et ça va continuer à exister dans le monde», a réitéré M. Labeaume.

Le maire a invité les taxis à soigner leur image, en optant par exemple pour «des véhicules pareils, des véhicules électriques». «On sent dans leur attitude que beaucoup de choses ont changé. On peut-tu aller plus loin pour que la population soit en faveur des chauffeurs de taxi?» a-t-il demandé, relevant que les citoyens veulent payer moins cher et «ne sont pas contre Uber». 

Uber avait aussi son mot à dire. «Nous croyons que les Québécois méritent une option alternative de transport sécuritaire, fiable et abordable à Québec et que le taxi et le covoiturage urbain peuvent se compléter mutuellement pour mieux servir les besoins des usagers et des partenaires-chauffeurs. Nous serions heureux de dialoguer avec l'industrie du taxi pour déterminer une solution viable mettant les intérêts des consommateurs en premier», a déclaré Uber dans un courriel transmis aux médias. 

Quant au Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ), qui représente une majorité de propriétaires et de chauffeurs à Québec, il n'a ni appuyé ni condamné les moyens de pression annoncés par le mouvement «La révolte des taxis contre l'injustice».

Présentant les chauffeurs de taxi comme «de bons pères de famille», le président Abdallah Homsy a déploré la situation dans laquelle ils se retrouvent. «Que ces gens soient aujourd'hui rendus au bord de l'illégalité, comme bloquer des ponts, ça dit à quel point l'inaction du gouvernement est grave. La coupe est pleine et va déborder bientôt. Il faut que le ministre des Transports annonce des actions concrètes rapidement», a-t-il déclaré dans un communiqué de presse.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer