Projet de radio axée sur la circulation à Québec

Le consultant en communication Jacques St-Hilaire espère concrétiser son... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le consultant en communication Jacques St-Hilaire espère concrétiser son projet de station de radio consacrée à la circulation dans la région de Québec d'ici «une couple d'années».

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un consultant en communication, Jacques St-Hilaire, travaille à la création d'une station de radio consacrée à la circulation dans la grande région de Québec.

«Je suis convaincu que la région en aurait besoin», lance M. St-Hilaire, qui constate «comme tout le monde» une augmentation de la congestion sur les routes de Québec et de Lévis. Il y a une bonne offre d'informations sur les conditions de circulation dans Internet, ajoute-t-il, mais les conducteurs ne peuvent y accéder quand ils sont derrière le volant.

Ce n'est pas par hasard que l'homme à la retraite appelle un vieux média à la rescousse. Il a été consultant pour plusieurs stations de la région de Québec et a lancé la radio touristique de Québec en 2006. Celle-ci est devenue Sortir FM et a migré vers la fréquence 106,9 après un changement de propriétaire. Il faut savoir aussi qu'une majorité d'automobilistes et de camionneurs écoutent toujours la radio en conduisant.

M. St-Hilaire mijote le projet d'une station vouée exclusivement à la circulation depuis quelques années déjà. Son modèle est la radio Circulation de Montréal, qui diffuse sur le 730 AM, défunte fréquence de CKAC. Des animateurs y détaillent les conditions de circulation, les entraves et les détours en temps réel. Et cela, du petit matin à tard dans la nuit.

«À tous les jours, il y a de quoi à dire, est convaincu l'entrepreneur de Québec. À Montréal, j'écoute la station et je ne trouve pas ça plate.»

À sa création en 2011, le ministère des Transports du Québec (MTQ) versait 1,5 million $ par année à Cogeco Diffusion pour sa programmation très pointue. Depuis 2014, le montant de la subvention a été ramené à 1,275 million $. En contrepartie, le Ministère profite de temps d'antenne pour ses propres campagnes d'information et de promotion.

En quête de subvention

Dans les derniers jours, Jacques St-Hilaire s'est inscrit comme lobbyiste afin de faire progresser le projet de Québec. Il aimerait obtenir du MTQ une subvention de 500 000 $ par année pour financer les opérations de sa future station de radio. Selon ses calculs, il est possible d'offrir un service comparable à Montréal pour beaucoup moins cher en réduisant les heures de diffusion et en optant pour la bande FM plutôt qu'AM.

L'homme n'exclut pas la vente de publicité ou la conclusion d'un partenariat, mais n'a pas encore choisi son modèle. Il dit viser «le budget le plus bas possible mais qui nous permet de vivre tout de suite dès la première année».

M. St-Hilaire espère concrétiser son projet d'ici «une couple d'années». Il se dit réaliste et patient car seulement pour la demande de licence au CRTC, il faut compter entre 14 et 18 mois avant d'espérer obtenir une réponse.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer